ET SI ON DECIDAIT DE RENTRER

04 mai 2015

C'est l'heure de se réveiller , belle journée à tous:-)

Quand un petit écureuil s'étire sur un lit

LeBuzzEnVideo

Posté par SASHAH à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


03 mai 2015

Belle soirée à tous ..et bon film..:-)

L'Assistant du vampire -

Geneva Hailey

 

Posté par SASHAH à 19:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Ovnis et extraterrestres de la base de Dulce révélés par un scientifique désormais en fuite ( avec notre discernement!!)

Dulce, au Nouveau Mexique, est une ville de taille relativement modeste à deux kilomètres de la réserve d’indiens Apaches de Jicarilla. C’est l’endroit où vivent 900 personnes. La ville possède un grand hôtel et quelques boutiques. Ce n’est pourtant pas votre ville resort typique qui croule sous l’activité! Toutefois, cette ville endormie recèle un sombre secret caché profondément sous la brousse de Archuleta Mesa. Un secret si mystérieux, qu’il implique un laboratoire de bio-génétique gouvernemental conjointement avec des extraterrestres visant à réaliser des expériences bizarres sur les humains et les animaux.

La base de Dulce est considérée être la plus grande base de reptiliens et de petits gris en Amérique où ils y auraient mené des expériences, notamment: manipulation atomique, clonage, contrôle de l’esprit, croisements entre animaux et humains, implantation de puces, enlèvements, et se nourrir d’humains.

La vidéo ci-dessous contient des notes extraordinaires prises par un scientifique qui a été mandaté par le gouvernement pour visiter les sites de crash d’ovnis d’observer la vie extraterrestre (le scientifique s’est désormais résolu à vivre dans la clandestinité). Il y révèle des informations secrètes sur la Base de Dulce et ses rouages.

Cependant, je dois vous avertir, l’information contenue dans la vidéo est top secrète, et rien qu’en la lisant vous vous mettez le gouvernement à dos… Donc soyez prudents.

(hum hum ,quand je lis ça , je dis vraiment discernement  , je vous le met quand même, j'attends vos réaction :-) )

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/oFkuApMmnzY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Les photos suivantes ont été prises dans la base de Dulce par un officier de sécurité dont le nom est Thomas Costello. Lui et sa famille ont disparu et ont été déclarés morts au public.

 

et1

et3

base-dulce

 

 

dulce

 

 

dulce2

 

Le document suivant est un résumé des actions d’un scientifique ou plus qui a créé une couverture, afin d’autoriser des ordinateurs portables personnels dans un programme gouvernemental ultra top secret. Les publications du gouvernement et informations obtenues par l’utilisation des taxes publiques ne peuvent pas être brevetées. Ce document appartient désormais au domaine public grâce aux contribuables des Etats-Unis d’Amérique.

Lire la suite sur : Ovnis et extraterrestres de la base de Dulce révélés par un scientifique désormais en fuite - PluXactu.com

Posté par SASHAH à 17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Le code-les nombres... et ... Le Nombre d'Or 1,618. La Divine Proportion

Le code-les nombres

Docu Doc

 

Le Nombre d'Or 1,618. La Divine Proportion (Harun Yahya) (36mn)

soufianislam

Posté par SASHAH à 16:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Le développement de la force intérieure (Françoise Salaun)

 

bouddha féminin

Dans la religion de la Grande Déesse, le pouvoir, ou la force, sont d’autres expressions pour l’énergie, le courant de force qui représente la réalité. Une forte personnalité amènera de l’énergie dans le groupe. La capacité de canaliser la force dépend de l’intégrité et du courage individuels. Elle ne peut être considérée comme acquise, héritée, transmise ou automatique, et elle n’accorde pas le droit à contrôler les autres. La force intérieure se développe à partir de la faculté de se dominer soi même, de connaître ses propres peurs et ses propres limites, d’être responsable et honnête. Les sources de la force intérieure sont invincibles. La force d’un homme ne varie pas de l’un à l’autre.
 
La représentation de la force intérieure cause une saine fierté et non pas un anonymat timide ; une joie due à sa propre force et non pas un sentiment de culpabilité. Il en résultera que l’autorité signifiera « responsabilité ». 
Voici des exercices qui permettent de ressentir cette énergie : 
L’arbre de vie 
C’est l’exercice de méditation le plus important, qui peut être réalisé tant individuellement qu’en groupe. Pendant la respiration veille à être assis bien droit. Sens comme l’énergie augmente, pendant que le tourbillon d’énergie se construit… (pause) et tu peux tirer l’énergie de la terre…. A chaque inspiration…. Tu sens comme l’énergie augmente….comme la sève qui monte dans le tronc d’un arbre…. Tu sens comme la force se répand dans ta colonne vertébrale … sens comme tu deviens plus vivant…. A chaque inspiration…. Et depuis le sommet de ton crâne deux courants redescendent à la terre …. Tu les sens dans ton dos…. Tu sens la force, qui émane du haut de ton crâne…. Tu sens comme elle redescend…. Jusqu’à ce qu’elle touche terre…. Et la boucle est bouclée…. La boucle magique est bouclée…. Le courant retourne à sa source. 
Relaxation 
La relaxation est importante car chaque tension amoindrit l’énergie. La tension musculaire est la traduction de la douleur de l’âme et de l’esprit. Si ton coeur est lourd il en résultera des tensions musculaires et physiques. La puissance qui devrait transiter à travers un corps tendu, serait comme un courant électrique que l’on tenterait de faire passer à travers des obstacles, la plus grande partie serait perdue en route. La relaxation corporelle semble aussi modifier le schéma des courants cérébraux, et activer des centres qui habituellement ne servent pas. 
Couche toi à plat dos, les bras et les jambes allongés, détendus. Enlève ou défais tous les vêtements qui seraient trop serrés. Si tu veux comprendre ce que l’on ressent à être détendu, il faut d’abord intégrer la notion de tension. On va d’abord bander chaque muscle de notre corps à son tour et maintenir la tension jusqu’à ce que dans une inspiration on détende tout le corps. Ne tends pas tes muscles au point de risquer la crampe, mais tends les modérément. 
Commence avec les orteils. Tends les orteils du pied droit…. Puis le pied gauche. Tension du pied droit…. Pied gauche…. Cheville droite…. Cheville gauche…. A la fin tends les muscles de la tête. Tout ton corps est à présent tendu…. Tu ressens cette tension à tous les niveaux. Tends chaque muscle que tu sentirais ramolli. A présent inspire profondément… inspiration (pause)… expiration…. Et…. Relaxation. 
Laisser tout son corps se détendre. Sois totalement détendu. Tes doigts sont détendus. Tes orteils sont détendus. Tes mains sont souples, tes pieds sont souples. Tes poignets sont détendus, tes chevilles sont détendues. Et ainsi en est il de tout ton corps : sois totalement détendu. Ton corps est léger, il se sent comme l’eau qui suinterait à travers la terre. Laisse toi emporter dans cette situation de détente. Si des soucis ou des peurs venaient à ternir ta paix, imagine toi qu’ils s’écoulent de ton corps comme de l’eau et s’écoulent dans la terre. Tu te sens guéri et ragaillardi. Reste dans cette situation pendant 5 à 10 minutes. 
Visualisation 
La visualisation est la capacité à voir, entendre, ressentir, toucher et sentir avec ses sens les plus profonds. Nos yeux physiques ne voient pas, ils se contentent de transmettre des signaux au cerveau. Le cerveau voit ; il peut reconnaître aussi aisément des visions internes que des images qui lui viennent du monde extérieur. Pendant nos rêves nos cinq sens travaillent. Grâce à des exercices la plupart des gens peuvent développer leur faculté d’utiliser intensivement les sens internes à l’état de veille. Naturellement certaines personnes voient des images, d’autres entendent ou ont simplement des ressentis. (certaines personnes trouvent difficile, voire impossible de visualiser, mais la plupart constatent que cela devient possible s’y on s’entraîne dans ce but) 
La visualisation est importante, car à travers ces images internes et ces ressentis nous communions avec notre moi infantile et notre moi divin. Si nos sens internes sont suffisamment aiguisés nous pouvons avoir des visions d’une grande intensité, nous pouvons sentir le parfum des fleurs de l’Ile des saints, goûter l’ambroisie et entendre le chant des dieux. Avant d’apprendre à visualiser il faut nous centrer. C’est à dire créer un lien énergétique avec la terre. L’exercice « arbre de la vie » est une méthode de centrage. Le centrage est important, car il te permet d’attirer la force vitale de la terre, au lieu d’utiliser la tienne propre. La canalisation de l’énergie tient lieu de paratonnerre spirituel – les forces circulent à travers toi jusqu’à la terre, au lieu de consumer ton esprit et ton corps. 
Visualisation simple 
Cet exercice s’adresse à tous ceux qui ont du mal à se faire une représentation imagée de quelque chose. Centre toi. Ferme les yeux, et imagine toi que tu est devant un mur blanc ou un écran vierge. Visualise sur ce support des formes géométriques simples, un ligne, un point, un cercle, un triangle, une ellipse etc… 
Quand tu pourras clairement reconnaître ces formes, imagine l’écran non plus blanc mais en couleur : tour à tour rouge, jaune, bleu, orange, vert, violet et noir. C’est plus simple si avant cela tu as observé ces couleurs les yeux ouverts, puis tu fermes les yeux et vois les couleurs dans ton esprit. Pour finir tu essaies de te représenter les formes géométriques en couleur. En esprit varie les couleurs et les formes, jusqu’à ce que dans ta représentation tu puisse dessiner sans effort. 
La pomme 
Visualise une pomme. Tu la tiens dans ta main, la fait tourner, la ressens. Tu sens sa forme, sa taille, son poids, le relief de sa peau. Observe en esprit la couleur, les ombres et les lumières sur sa peau. Approche la de ton nez et sens la. Mords la. Goûte la. Entends le bruit lorsque tu la croques. Mange la pomme, ressens chaque bouchée jusqu’à ce que tu l’avales. Observe la comme elle rapetisse. Quand tu l’auras mangée jusqu’au trognon, efface la vision.
Fais cet exercice avec d’autres aliments. Une boule de glace dans un cornet convient particulièrement bien à cet exercice. La concentration est la capacité à se plonger dans une image, une pensée ou un travail, de réduire son attention à cela seul et faire abstraction de tout le reste. 
Plus tu t’entraîneras à la visualisation, et plus tu auras de facilités à te concentrer sur une image interne. Les deux exercices suivants amélioreront des capacités de concentration. 
La méditation de la bougie 
Dans une pièce calme et sombre allume une bougie. Centre toi et raccorde toi à la terre, et regarde calmement la bougie. Respire profondément et ressens comme la lumière de la bougie te réchauffe. Laisse toi entièrement envahir par cette paix. Si des idées te viennent à l’esprit, vit les comme si elles venaient de l’extérieur. Ne laisse pas l’image de la flamme se dédoubler, mais regarde la intensivement. Reste ainsi pendant au moins 5 à 10 mn, puis détends toi. 
Miroir, miroir 
Centre toi et raccorde toi à la terre. Regarde toi dans les yeux grâce à un miroir. Concentre toi sur l’espace qui les sépare. Répète inlassablement ton nom. Si des idées te viennent à l’esprit, laisse les agir sur toi comme si elles venaient de l’extérieur. Après 5 ou 10 mn détends toi. 
Le cercle magique 
Le cercle coupé en quatre est la représentation de base de beaucoup de cultures et de religions. Ce cercle magique est une façon structurée qui permet de pratiquer seul. Les quatre directions, et la cinquième, le centre, peuvent représenter les propriétés du Moi, un élément, une période du jour, de l’année, des symboles animaliers et des formes de sa propre force. En magie nous parlons souvent de correspondances. Nous disons que l’est représente l’air, la compréhension, la respiration, l’aube, le printemps, les couleurs pâles, le blanc, le violet, l’aigle et les oiseaux qui volent haut dans le ciel, et le pouvoir de connaître. Le sud représente le feu, l’énergie, l’après-midi et l’été, le rouge feu et l’orange, le lion et la force de la volonté. 
L’ouest représente l’eau, les sentiments, le crépuscule, l’automne, les couleurs bleu, gris et pourpre, le vert océan, les serpents de mer, les dauphins et les poissons, la force d’oser entreprendre. C’est de l’ouest que vient le courage d’accepter nos plus profonds sentiments. Le nord représente la terre, la mi-nuit, l’hiver, les couleur brun et noir et le vert de la végétation. C’est du nord que vient la force d’accepter de se taire, d’écouter ou de parler, de garder des secrets, de savoir l’indicible. 
Les représentations sont tout simplement un ensemble de révélations. Quand je ressens l’est, le soleil qui se lève, la lumière de l’aube, alors je sais, dans mon corps et mon cœur, que les idées naissent, que l’inspiration éclôt, quand je sens l’air, sa bénédiction, son pouvoir de changement, son équilibre, qui ne peuvent être vus, alors je comprends quelque chose au sujet de la réflexion. 
Le feu du soleil de l’après-midi peut me montrer ma propre énergie rayonnante. Je sens à quel point l’énergie peut être canalisée et exprimée. Les vagues, les puits profonds, les calmes étangs de l’ouest me montrent les modèles de mes propres émotions : elles coulent comme l’eau et comme elle se mêlent. La terre du nord, quand je la creuse, quand je l’ensemence, m’apprend le cycle de la croissance, de la fin et du renouveau, éternellement, à travers le renouveau et la terre, la naissance et la mort 
Les quarts s’équilibrent entre eux. La révélation de chaque quart peut amener à la compréhension de celui qui est son opposé du point de vue de la polarité. Quand je suis à l’est et que je pense, et que je vois, je dois être dans une position qui me permette de ressentir, de couler, de me fondre, ou bien je me serai coupée. Quand au sud j’utilise ma capacité à m’exprimer et à souffrir, je dois être capable d’endiguer le feu, de l’entourer des pierres du nord, ou bien je cours le risque de faire brûler toute la forêt. Et quand à l’ouest je m’autorise à me fondre en lui, j’ai besoin de la force de l’est, pour pouvoir à nouveau m’en séparer. 
Sans le feu du soleil la terre serait morte. Le silence sans la parole. 
Quand nous nous tenons à l’emplacement de la force, et que nous saluons chaque direction nous faisons deux choses : Tout d’abord nous construisons le cercle : nous créons une frontière intérieure, qui nous offre la certitude de pouvoir laisser tomber les structures qui nous sont dévolues. Le cercle lui même est une structure, il nous dit : « vois, toi qui a tellement besoin d’ordre, dans les limites de ma surface tu peux oublier ton nom, tu peux changer de catégorie. Tu feras des découvertes et tu vivras de nouvelles choses, mais ne panique pas. Je suis là, je veille, et uniquement dans mes frontières tu pourras te laisser aller. Quand je serais effacé, tu pourras revenir aux usages formels, mais d’ici là, détends toi » 
La conscience normale est une chose merveilleuse : elle nous permet , dans le monde, de vivre, penser, planifier, créer, travailler et faire. Quand nous pratiquons la magie nous respectons nos limites habituelles : nous ne souhaitons pas les ignorer, nous ne voulons pas bousculer les cloisonnements, mais nous souhaitons nous glisser à travers elles selon nos propres vœux. En effet, les limites, les cloisonnements, même les noms, ne sont rien d’autre que notre notion de l’unité, les manifestations de la Déesse, qui est là, ce qui fait notre structure. 
Le cercle est aussi un modèle d’énergie, qui enserre toute la force que nous appelons, de telle sorte que cette puissance reste concentrée et dirigée. Il forme une barrière contre toutes les puissances dont nous ne voudrions pas la présence. Construire le cercle nous permet de vivre chaque direction de la façon qui nous convient à ce moment là, de voir quel groupe de qualités a besoin d’être travaillé. 
La méditation de l’air 
Regarde l’est. Centre toi. Respire profondément, et soit attentif à la façon dont l’air entre et sort de tes poumons. Ressens cela comme étant le souffle de la Déesse, et intègre la force de vie, l’inspiration de l’univers. Laisse ta respiration se mêler aux vents, aux nuages, au grand courant, qui tous parcourent la terre et les mers. Dis « salut Arida, lumineuse maîtresse de l’air » 
La méditation du feu 
Regarde le sud, centre toi. Ressens les impulsions électriques dans chacun de tes nerfs, quand elles circulent de l’un à l’autre. Ressens chaque cellule de ton être, quand elles brûlent les calories, et quand cette action libère de l’énergie. laisse ton feu intérieur devenir un et se mêler à la lumière des bougies, aux éclairs, à la lumière des étoiles et aux rayons du soleil, devenir un avec l’esprit lumineux de la Déesse. Dis « salut Tana, déesse du feu » 
La méditation de l’eau 
Regarde l’ouest. Centre toi. Sens comme le sang circule dans tes veines, sens les courants qui passent dans toutes les cellules de ton corps. Tu es liquide, une goutte d’eau venue de la mer des débuts qui a pris forme humaine et qui est le corps de la grande mère. Cherche en toi la paix et le silence, les courants des sentiments, les signes de la force. Enfonce toi profondément dans la source de ta prise de conscience intérieure, dans ta connaissance immémoriale. Dis « salut Tiamat, serpent des profondeurs de l’eau » 
La méditation de la terre 
Regarde le nord. Centre toi. Sens tes os, ton squelette, la solidité de ton corps. Accepte ton corps comme étant réel, au même titre que tout ce qui peut être ressenti et tout ce qui peut être touché. Ressens l’effet de la gravité, ton poids, ton attirance par la terre, qui est le corps de la Déesse. Tu es une partie de la nature, une montagne qui se déplace. Fonds toi dans tout ce qui vient de la terre : l’herbe, les arbres, les graines, les fruits, les fleurs, les animaux sauvages, les métaux et les pierres précieuses. Retourne à la poussière, au compost, à la tourbe, et dis « salut Belili, Mère des montagnes » 
Le centre 
Le centre du cercle est l’endroit voué à la métamorphose. Il représente l’être pur, l’éternité, la lumière transparente, la force de marcher, de se mouvoir, de voyager, de se métamorphoser. Son symbole magique est le chaudron. Cela peut être un chaudron traditionnel à trois pieds en fonte, ou bien un bol en métal ou en argile. Dans ce chaudron brûle un feu : une bougie, de l’encens ou des herbes aromatiques. 
Méditation au sujet de la métamorphose 
Centre toi. Murmure encore et encore « elle transforme tout ce qu’elle touche, et tout ce qu’elle touche est transformé ». Sens les perpétuels changements en toi, dans ton corps, tes idées et tes sentiments, ton travail et tes occupations. Dans chaque pierre les atomes sont en perpétuel mouvement. Ressens les changements autour de toi : les changements que tu effectues et que tu as effectués. Même la réalisation de la méditation est une partie du processus de métamorphose, qui signifie la vie. Dis « salut Kore, éternelle métamorphosée, dont le nom ne peut être dit » 
Le cercle magique protecteur 
Visualise un cercle ou une boule de lumière blanche autour de toi, dans laquelle circule l’énergie. Dis toi qu’il s’agit là d’un bouclier protecteur que les mauvaises ondes ne peuvent traverser. Quand tu en as le temps, visualise le cercle magique et appelle les quatre éléments. 
Le pentagramme de perles 
Un pentagramme est une représentation graphique de l’étoile à cinq branches. Il est une aide à la méditation. 
Centre toi. Dessine un pentagramme sur une feuille et marque les pointes avec les mots : amour, sagesse, connaissance, loi, pouvoir. L’amour est le moteur de la vie. Elle peut être aussi bien aveuglement érotique, qu’être l’amour de son prochain, une façon d’être toujours à l’écoute et aux petits soins des autres et de soi même. Elle est la loi de la déesse et la créature de la magie. 
La sagesse et la connaissance sont plus facile à comprendre ensemble. La connaissance est due à l’apprentissage, elle est la force de la compréhension, comprendre l’univers et le décrire. La sagesse est le savoir, comment utiliser ou ne pas utiliser ce que l’on connaît. La connaissance signifie savoir ce que l’on peut dire. La sagesse consiste à savoir si on peut dire quelque chose ou pas. La connaissance donne des réponse, la sagesse pose les questions. La connaissance peut être apprise, la sagesse nait de l’expérience, elle se découvre au fur et à mesure de nos erreurs. 
La loi est en fait la loi de la nature, et non pas la loi des hommes. Si nous brisons une loi de la nature, nous en subirons les conséquences sous forme de résultat naturel de nos actions, et non pas comme une punition. Si tu ne respectes pas la loi de la gravité tu tombes. La magie se passe dans le sein des lois de la nature et non pas en dehors d’elles. Mais les lois de la nature peuvent être bien plus compliquées qu’elles n’y paraissent. 
La force Elle est le résultat de la jonction de l’amour, de la connaissance, de la sagesse et de la loi. La force, qui trouve ses racines dans l’amour et qui se nourrit de la connaissance, de la sagesse et de la loi, permet de grandir et de guérir. 
Médite sur chacun de ces points et sur leur lien. Allonge toi bras et jambes écartées, de telle sorte que ton corps figure une étoile. Ton corps et tes membres deviennent les points du pentagramme. Si tout se passe bien ils sont en parfait équilibre. Si certains points sont plus faibles, travaille à les développer. Intègre en toi la beauté du pentagramme de perles.
 

extrait du livre : La puissance de la Grande Déesse Chapitre III

Posté par SASHAH à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Peut-on se guérir même lorsque la médecine nous condamne ?

 JJC-Photo2015.jpg

Jean-Jacques Crèvecœur

Peut-on se guérir même lorsque la médecine nous condamne à être paralysé pour le reste de nos jours dans une chaise roulante ? 

Peut-on se guérir même lorsque la médecine nous condamne à être paralysé pour le reste de nos jours dans une chaise roulante ? Si vous interrogez votre médecin, il est probable qu'il vous répondra non.

 

 

Et pourtant, cette vidéo vous démontrera le contraire.

 

 Comme vous le savez, j'oeuvre depuis plus de 25 ans pour favoriser chez les individus la reprise en main de leur vie, sur tous les plans, de manière consciente, autonome et responsable.

  

L'interview de Claude Pinault m'a touché au plus haut point, et je veux que vous la regardiez jusqu'au bout. Voici pourquoi :

  

— Claude Pinault était un grand sportif, toujours très actif. Puis, suite à un accident post-vaccinal (un de plus !), il s'est retrouvé tétraplégique, condamné à le rester toute sa vie…

— Dans cette superbe interview effectuée dans le cadre de la nouvelle webTV S17. TV, il nous livre les éléments qui lui ont permis de retrouver, millimètre par millimètre, la mobilité de son corps.

— La conclusion que j'en ai tirée, c'est que l'esprit est plus fort que la matière, et que nous, les êtres humains, nous sommes capables de transcender l'apparente lourdeur de la matière, à condition d'avoir l'attitude juste…

 

 

Je vous assure. Que vous soyez malade ou en bonne santé, ce témoignage de vie DOIT être vu par un maximum de personne. Pour le visionner, cliquez sur le lien ci-après : http://lancement.s17.tv/?a_aid=JJcrevecoeur

  

Faites-moi confiance. Vous ne le regretterez pas 

 

Cordialement

 

Jean-Jacques Crèvecœur 

 

PS : Cette interview a une durée de 50 minutes et vous est offerte par S17. TV, dans le cadre de son lancement. Dans les prochains jours, vous aurez le privilège de visionner d'autres émissions de TV d'une grande qualité, avec comme invités, entre autre le Docteur Raymond Moody (lui-même) et Boris Cyrulnik (eh oui, que des grands noms).

 

Pour rejoindre cette belle communauté, cliquez sur ce lien et partagez-le : http://lancement.s17.tv/?a_aid=JJcrevecoeur

 
Productions La Voie du Coeur Inc.
936, Rue Champêtre
Val-David, Quebec J0T 2N0
Canada
Crevecoeur

Posté par SASHAH à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Annales Akashiques pour mai 2015

Publié le 1 mai 2015

À quelle énergie et à quelles expériences pouvons-nous nous attendre en mai 2015 ?

Ce mois a deux empreintes énergétiques distinctes. Pendant une grande partie du mois il y a un sentiment que l'énergie se resserre. Comme l’impression qu’on aurait par une journée ensoleillée de printemps, quand le soleil passe momentanément derrière un nuage. Le resserrement ne définit pas tout le mois, mais il vous donnera le sentiment d’avoir froid ou d’être coincés pendant un certain temps.

Pendant une partie du mois, on a l’impression que le soleil est caché derrière un nuage. La Lumière Universelle est un peu comme un variateur, votre côté ombre viendra à la surface, et beaucoup d'entre vous ressentiront  — métaphoriquement — un frisson dans l'air. Cela se manifestera de plusieurs façons différentes en fonction de qui vous êtes. Par exemple, vous pourriez sentir du doute de soi ou de la haine de soi remonter à la surface d'une manière que vous n’avez pas vue depuis un moment. Vous pourriez rencontrer de la critique. Vos émotions pourraient être plus fortes que d'habitude.

Quel que soit ce qui se passe dans votre vie, pensez que c’est juste une occasion de voir votre ombre et d'apprendre d’elle afin de grandir à travers elle, de la dépasser et de revenir dans la lumière. Exactement comme par une journée de printemps ensoleillée — quand le soleil passe derrière un nuage il ne change pas la nature globale de la journée. L'ombre n’est pas une situation permanente. De la même manière en ce moment, l'énergie est globalement Lumière, et dans l'ensemble vous grandissez de plus en plus vers la Lumière et vous évoluez magnifiquement. Mais ce mois-ci vous pourriez ne pas être en mesure de voir cette Lumière briller aussi bien, mais elle est toujours là.

Ce mois-ci vous pourriez vous sentir seuls, déprimés, ou encore limités. Il sera important que vous soyez patients et gentils avec vous-mêmes. Il sera important que vous ayez foi dans le fait que tout va bien se passer, même lorsque les apparences ne vous le disent pas. La meilleure manière de travailler avec l'énergie de ce mois est d'être patients et d’étreindre réellement le cadeau de l'ombre. Soyez disposés à vous examiner, à observer ce que vous ressentez vraiment, et à être tendre avec vous sur ces questions. Décidez d’éviter d’être dans le jugement.

Y a-t-il des activités particulières à mettre en œuvre pour utiliser au mieux cette énergie ?

Ce mois-ci, il vous sera salutaire de passer du temps à réfléchir sur votre vie et sur votre situation actuelle. Passez davantage de temps que d'habitude à réfléchir sur vous-mêmes. Ne vous contentez pas de vos pensées habituelles, comme ces pensées de doute de soi ou de haine de soi. Au lieu de cela, décidez concrètement de regarder plus profondément. Pensez à qui vous êtes et à ce que vous voulez de la vie. Prenez le temps de tenir un journal. Parlez à de bons amis et demandez des conseils. Utilisez la méditation et la prière pour examiner votre propre cœur avec davantage de sagesse. Prenez ces différents outils et utilisez-les autant que vous le pouvez pour découvrir votre côté ombre juste pour voir ce qui fait obstacle sur votre chemin vers le bonheur.

Il est souvent plus facile de voir les éléments externes — les choses qui se dressent sur votre chemin, blâmer les autres ou blâmer votre situation — que d’admettre vraiment la vie que vous vivez. Ce mois-ci, le seul moyen de retourner au soleil sera d’examiner les moyens par lesquels vous vous empêchez. Pour ce faire, vous devez être prêts à être honnêtes. Faites le maximum pour essayer d’être aussi honnêtes avec vous-mêmes que possible afin de pouvoir faire quelques pas hors de cette ombre de manière plus permanente.

Pour davantage d’informations sur ce mois, y compris sur ce qui est à éviter ou à surveiller ce mois-ci, et un message spécial des Gardiens sur la puissante énergie de ce mois, connectez-vous à votre espace Membre d’Akashic Transformations ou abonnez-vous aujourd’hui !

Traduction AD
Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/index.php?option=com_content&view=article&id=221

IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant un mois seulement sur le site d’origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l’utiliserez.
-----
Ce que vous venez de lire vous est précieux ?... Alors, en conscience, merci d’honorer mon travail en pensant à activer la dynamique de l’échange !

 

Posté par SASHAH à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Passez une douce et belle journée ..; Pensez à ......

Activez La Cohérence Cardiaque

 

www.BibleBibleProductions.com


Exercice de cohérence cardiaque
Inspirez quand la balle monte
Expirez quand la balle descend
Faites de 3 à 5 cycles 
3 fois par jour.

La cohérence cardiaque est un état physiologique qu'on peut atteindre en suivant une règle simple de respiration. Six respirations par minutes à intervalles réguliers suffisent à mettre le corps en cohérence. 

Les athlètes appellent cet état "la zone" ce qui leurs permet de performer au maximum. La cohérence cardiaque a beaucoup d'autres effets bénéfiques sur le corps entre autre sur la réduction du stress.

Il ne s'agit pas de méditation ou d'un phénomène psychique mais bien d'une simple réaction physiologique du corps humain
 

biblebible1

 

Posté par SASHAH à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mai 2015

Belle soirée !!

Foster

Un couple qui n'arrive pas à avoir d'enfants décide d'adopter mais la procédure est longue. Alors qu'ils se découragent, un petit garçon de 7 ans se présente chez eux...

Posté par SASHAH à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

33 Astuces Indispensables Pour iPhone Que Personne Ne Connaît. (Comment économiser.fr)

 Ça fait des années que j'ai un iPhone.  Mais ça m'a pris un bon bout de temps de connaître tous les trucs et astuces utiles.

Pour vous aider à mieux utiliser votre iPhone, j'ai sélectionné pour vous 33 astuces que la plupart des gens ne connaissent pas.

Découvrez ces astuces ci-dessous et partagez-les avec vos amis :

trucs-astuces-iphone-6-6-plus-5s-5

 

1. Prendre une photo avec le bouton du volume Bien plus pratique pour prendre une photo, il vous suffit de cliquer sur le bouton + ou - du volume pour déclencher la photo.

 

  2. Utiliser Google Maps sans connexion 

utiliser-google-maps-hors-conexion(1)

Quand vous allez à l'étranger, vous pouvez utiliser Google Maps comme un GPS gratuit sans connexion Internet. Avant de partir, quand vous avez encore une connexion, allez simplement sur la carte qui vous intéresse puis tapez dans la barre de recherche "ok maps". Maintenant, cette carte est disponible même sans connexion. Cliquez ici pour découvrir l'astuce.

3. Arrêter la musique avec le minuteur Savez-vous que vous pouviez arrêter la musique qui est en train de jouer après un certain temps ? C'est bien utile si vous voulez vous endormir avec la musique sans que cela vous réveille au milieu de la nuit. Allez sur Horloge > Minuteur > Sonnerie et choisissez "Arrêter la lecture". 

arreter-musique-automatiquement-iphone

 

4. Afficher la force du réseau téléphonique avec des chiffres Les petits ronds qui affichent la réception ne sont pas très précis sur l'iPhone...  Heureusement, il existe une astuce pour afficher des chiffres à la place.  Pour cela, touchez Téléphone puis tapez *3001#12345#* et ensuite touchez le bouton vert comme si vous appeliez ce numéro.  Un nouvel écran va apparaître, indiquant Field Test. Sur cet écran, les petits ronds ont été remplacés par des chiffres sur 100 bien plus précis. 

comment-afficher-barre-reseau-iphone-en-chiffre-1

 

 

 

 

5. Fermer 3 applications en même temps Savez-vous qu'il est possible de fermer 3 applications en même temps ? Pour cela, double cliquez sur le bouton Home et utilisez 3 doigts. Quand on a plein d'applications ouvertes, ça permet de gagner du temps et d'augmenter la rapidité de son iPhone ou iPad.

fermer-plusieurs-applications-iphone

Cliquez ici pour découvrir l'astuce.

6. Utiliser les écouteurs Apple pour prendre une photo Pour faire un selfie facilement, appuyez simplement sur le bouton + de la télécommande des écouteurs.  Vous pouvez aussi poser l'iPhone et prendre une photo de plus loin sans devoir appuyer sur le bouton avec votre doigt.  Ça marche aussi pour prendre une vidéo. 

comment-prendre-selfie-facilement-iphone-1

 

7. Retrouver les onglets récemment fermés dans Safari Besoin de retrouver un onglet que vous avez fermé sur Safari ? Faites comme-ci vous alliez ouvrir un nouvel onglet, mais au lieu d'appuyer 1 fois sur le +, restez appuyé dessus pour faire apparaître la fenêtre des onglets fermés. Et voilà, vous pouvez maintenant accéder à tous les onglets que vous avez récemment fermés :-)

comment-retrouver-onglets-fermes-safari-iphone

 

8. Utiliser la recherche Spotlight comme un pro Quand vous faites une recherche Spotlight (en glissant votre doigt vers le bas sur l'écran d'accueil), vous avez accès à quasiment tout ce qui est stocké dans votre iPhone : vos contacts (qui peuvent être recherchés par nom ou numéro), les applications, les messages, les événements du calendrier, les chansons, les vidéos et bien plus encore.  Vous pouvez personnaliser l'ndroit où se fait la recherche en allant dans Réglages > Général > Recherche Spotlight.  Pour gagner du temps, vous pouvez directement utiliser la recherche Spotlight, pour passer un coup de fil, envoyer un message (au lieu d'aller dans votre liste de contacts), trouver une app rapidement parmi les centaines que vous avez, ou retrouver une chanson (vous pouvez rechercher par titre, artiste ou album) au lieu d'essayer de la retrouver dans toutes vos playlists.

retrouver-numero-iphone-rapidement

 

9. Supprimer le dernier chiffre sur la calculette au lieu de tout effacer Quand on fait une erreur sur la calculette, le premier réflexe est d'appuyer sur C. Résultat, on doit retaper le nombre en entier.  Mais si vous n'avez qu'un chiffre à changer, faites un balayage de gauche à droite pour effacer le ou les derniers chiffres tapés. Ça marche aussi de droite à gauche.

 

effacer-dernier-chiffre-calculette-iphone

 

10. Accéder à la calculette scientifique Quand la calculette est ouverte, mettez l'iPhone en mode paysage pour accéder à la calculette scientifique, qui propose bien plus d'options.

calculette-scientifique-iphone

 

 

11. Fermer une bannière de notification rapidement Vous pouvez balayer l'écran vers le haut pour fermer rapidement une bannière de notification. Bon à savoir quand un message embarrassant apparaît d'un seul coup sur votre écran...

fermer-banniere-notification-iphone-rapidement

 

12. Répondre rapidement à un message Si vous êtes en plein milieu d'un jeu et que vous recevez un message, pas besoin d'aller sur l'application Messages pour répondre.  Balayez l'écran de haut en bas pour y répondre rapidement.

 

comment-repondre-message-rapidement-iphone(1)

13. Changer de chanson facilement avec les écouteurs : précédent / suivant  La télécommande des écouteurs de l'iPhone est bien pratique. Appuyez 1 fois sur le bouton du milieu pour jouer de la musique ou mettre un morceau en pause. Appuyez 2 fois pour passer à la chanson suivante. Appuyez 3 fois pour revenir à la chanson précédente.

 

comment-revenir-chanson-precedente-iphone

comment-limiter-acces-iphone-enfant(1)

 

14. Remonter en haut de l'écran en un éclair Quand vous êtes tout en bas d'une page, touchez le haut de l'écran de n'importe quelle application pour remonter tout en haut en un éclair. Plus besoin de vous fatiguer le pouce pour remonter tout haut d'un article ! 

Comment remonter tout en haut de l'écran iphone

15. Limiter l'accès à votre iPhone Quand un enfant veut jouer avec votre iPhone ou votre iPad, il peut s'avérer utile de limiter l'accès à votre téléphone. Pour cela, utilisez la fonctionnalité "Accès guidé". Cette fonction va empêcher l'enfant de tapoter n'importe où et de se retrouver à un endroit où il ne devrait pas ou, pire, effacer quelque chose sans faire exprès.  Pour cela, touchez Réglages > Général > Accessibilité > Accès guidé et mettez la fonction en marche. Activez aussi le Raccourci Accessibilité.  Ensuite, allez sur le jeu ou l'application en question et cliquez 3 fois sur le bouton Home de l'iPhone pour activer la fonction. Et voilà, maintenant, seul le jeu  est jouable ! Impossible d'aller ailleurs ! Pour désactiver la fonction, tapez 3 fois sur le bouton "Home" et entrez votre code secret.

 

Utiliser l'accès guidé pour limiter l'accès à vos enfant

16. Recharger l'iPhone 2 fois plus vite avec le mode avion Si vous mettez votre téléphone sur le mode avion, il va se charger 2x plus vite. Essayez cette astuce quand vous voyagez, ça fait vraiment gagner du temps. Sachez que vous pouvez aussi charger l'iPhone plus rapidement en utilisant le chargeur de l'iPad ;-) Cliquez ici pour découvrir l'astuce.

Utiliser le mode avion pour recharger l'iPhone plus vite

17. Utiliser l'iPhone même avec le bouton Home cassé Si le bouton Home de votre iPhone est cassé, utilisez la fonction "AssistiveTouch" pour le remplacer. Une la fonction fois activée, un gros rond blanc va apparaître sur votre écran. En tapotant dessus, vous allez pouvoir retrouver les mêmes fonctionnalités que si vous cliquiez sur le bouton Home.  Un bon moyen d'améliorer la durée de vie de son iPhone sans devoir payer une réparation.

 

Activer l'assistive touch pour utiliser un iphone avec un bouton cassé

18. Gagner du temps avec les raccourcis clavier Les raccourcis clavier vous permettent de gagner du temps quand vous tapez des messages ou des emails.  Bien pratique pour éviter de retaper votre email à chaque fois, pour ajouter un émoticone que vous utilisez souvent, pour taper des mots longs et difficiles à épeler, ou encore pour taper le nom des rues ou d'endroits que vous utilisez souvent dans les messages.  Pour cela, allez dans Réglages > Général > Clavier > Raccourcis pour ajouter les raccourcis dont vous avez besoin. ​

Comment éviter de retaper son email avec les raccourcis clavier

 

19. Écrire en lettres capitales en permanence Parfois on a besoin d'écrire une phrase ou une abréviation en lettres capitales. Pour cela, double-cliquez sur la flèche en bas à gauche pour verrouiller les majuscules.  

comment écrire en majuscules en permanence iphone ipad

 

20. Rester appuyé sur 0 pour accéder au symbole degré ° Si vous êtes en train de parler du temps qu'il fait ou de chimie, vous allez peut-être avoir besoin du symbole "degré".  Pour cela, laissez votre doigt appuyé sur le chiffre 0 pendant 2 secondes pour faire apparaître le symbole "degré".

 

Comment accéder au symbole degré sur iPhone et iPad

 

21. Secouer l'iPhone pour effacer du texte Vous venez de taper du texte que vous souhaitez effacer ? Secouez l'iPhone pour annuler votre saisie.  C'est rapide et malin. Si vous secouez de nouveau, le texte va revenir comme par enchantement. 

Secouez l'iphone pour annuler la saisie du texte iphone

22. Augmenter la luminosité quand vous prenez une photo Savez-vous qu'il est possible d'améliorer la luminosité quand vous prenez une photo ?  Cette fonction est bien pratique si vous faites une photo dans un endroit sombre avec peu de lumière. Ou si, à l'inverse, vous voulez diminuer la luminosité pour une photo prise en contre-jour. Pour cela, touchez l'écran n'importe où, puis glissez votre doigt vers le haut pour augmenter la luminosité ou vers le bas pour la baisser.

Comment augmenter luminosité photo iphone

  23. Prendre des photos panoramiques de droite à gauche Vous aussi, vous aimez les photos panoramiques ? Mais vous trouvez ça embêtant de devoir toujours prendre des photos de gauche à droite ?  Heureusement, il existe une astuce pour changer le sens.  Cliquez simplement sur la petite flèche blanche pour prendre des photos de droite à gauche. Eh oui, il fallait le savoir :-)

 

 

24. Utiliser le niveau intégré de l'iPhone Quand on fait du bricolage

                                          Changer la direction de prise de vue des photos panoramiques

à la maison, on a souvent besoin d'un niveau pour par exemple savoir si une planche est bien droite ou pas. Eh bien, sachez qu'il y un niveau caché dans l'iPhone.  Ouvrez l'appli boussole et balayez l'écran de droite à gauche pour découvrir le niveau intégré qui change de couleur quand vous êtes parfaitement horizontal ou à la verticale. Bien pratique !

Comment accéder au niveau horizontal et vertical iphone

25. Trouver un mot dans une page web sur Safari Vous utilisez souvent le Ctrl+F sur PC ou le Cmd+F sur Mac ? Sachez qu'il est possible de faire la même chose sur son iPhone pour retrouver un mot ou une phrase précise sur une page web. Pour cela, tapez le mot ou la phrase dans la barre de recherche et descendez en bas de l'écran pour voir le nombre d'occurrences sur la page que vous consultez. 

Comment rechercher un mot précis sur une page web safari iphone

 

 

26. Utiliser le gras, l'italique ou le souligné dans un mail Besoin de mettre une phrase en gras dans un mail ? Sélectionnez la phrase, puis cliquer sur la petite flèche de droite et enfin sur BIU. Vous pouvez maintenant choisir de mettre du gras, de l'italique ou même soulignMettre du gras sur une phrase sur iPhoneer la phrase.

 

 

 

 

27.  Prendre une rafale de photos d’un coup Vous voulez prendre plein de photos d'un seul coup ? Il suffit de rester appuyé sur le bouton pour enclencher le mode rafale automatiquement. 

 

Laisser appuyer sur le bouton pour activer l'option rafale iphone

 

28. Mettre un code un code de déverrouillage avec des lettres et non pas des chiffres Allez dans Réglages > Code > tapez votre code puis désactivez l'option Code simple pour pouvoir choisir un code avec des lettres. Cliquez ici pour découvrir l'astuce.

Utiliser mot de passe en lettre pour débloquer iphone

 

29. Faire lire vos email à voix haute par Siri​Que diriez-vous que Siri vous lise vos nouveaux emails ? Eh bien, c'est possible. Il suffit de dire à Siri "Lire mes nouveaux emails" pour qu'il vous donne le nom de celui qui a envoyé le mail, l’heure, le sujet et le mail. 

Comment faire lire ses emails à Siri iphone

 

30. Afficher l’heure d’envoi et de réception des sms Il suffit de balayer l'écran de droite à gauche dans vos messages. 

Comment afficher l'heure des sms sur iPhone

 

31. Désactiver l’accusé de lecture « lu » dans les messages Savez-vous que tout le monde peut voir si vous avez bien reçu et lu un iMessage ?  Pour désactiver l'accusé de réception et de lecture, allez sur Réglages > Messages  et désactivez "Confirmation de lecture".

Comment désactiver accusé de lecture iphone messages

32. Composer automatiquement un numéro avec une extension La fonctionnalité de Pause de l'iPhone permet de faire une pause après avoir appelé un numéro et ensuite de composer un autre numéro. Disons que vous devez appeler un(e) ami(e) dans une société "X". Le numéro de la société est le 123456 et le numéro du poste de travail de votre ami(e) est le 789. En utilisant cette option, l'iPhone va d'abord composer le 123456, puis faire une pause jusqu'à ce que l'appel soit pris et ensuite composer le 789 automatiquement. Pour utiliser cette fonctionnalité, touchez et restez appuyé sur le bouton "*" après le 1er numéro. Une virgule va apparaître. Ajoutez le second numéro après.

 

33. Vérifier quelles applis consomment le plus de batterie Vous voulez savoir quelles sont les applications qui consomment le plus de votre batterie ? Allez dans Réglages > Général > Utilisation > Utilisation de la batterie.  Là, vous pouvez voir quelles applications vous devriez fermer pour économiser de la batterie.

 

Comment savoir applis qui consomment batterie iphone

  À découvrir aussi :

 

Comment Économiser la Batterie de son iPhone : 30 Astuces Indispensables.

Enfin une Astuce pour Ne Plus Casser le Câble du Chargeur iPhone. 


33 Astuces Indispensables Pour iPhone Que Personne Ne Connaît.

Comment Économiser.fr

Posté par SASHAH à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Ca donnerait quoi si on prenait des cours de cerveau ? | Kevin Finel | TEDxVaugirardRoad

This talk was given at a local TEDx event, produced independently of the TED Conferences. 
On passe plus de temps à apprendre des choses mais personne ne nous a appris à apprendre. A utiliser notre cerveau. Alors qu'on commence à bien savoir comment ça marche...

Il publie son premier livre « Auto-hypnose : un manuel pour le cerveau » à 20 ans. Il est depuis l'auteur de plusieurs ouvrages, dont « apprivoiser le changement ». 
Il fonde et dirige l'Académie ARCHE, où il est également praticien et formateur en hypnose. Il travaille à la démocratisation de cette technique notamment par l'enseignement de l'auto-hypnose et l'organisation de nombreuses démonstrations publiques.

About TEDx, x = independently organized event In the spirit of ideas worth spreading, TEDx is a program of local, self-organized events that bring people together to share a TED-like experience. At a TEDx event, TEDTalks video and live speakers combine to spark deep discussion and connection in a small group. These local, self-organized events are branded TEDx, where x = independently organized TED event. The TED Conference provides general guidance for the TEDx program, but individual TEDx events are self-organized.* (*Subject to certain rules and regulations)

TEDx Talks

 

pour aller plus loin?

Les ressources de l’inconscient - Jeudi de l'intuition - IRIS I.C.

Table-ronde avec Alexis Champion, Kevin Finel et Carole Sédillot. Animée par Virginie Gomez. Enregistrée lors du Jeudi de l'Intuition du 26 février 2015. Soirée organisée par IRIS, école de l'intuition. www.iris-ic.com

IRIS I.C.

Posté par SASHAH à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le grand inquisiteur I et II ...tarot psychologique

Il a désiré se montrer, ne fût-ce qu’un instant, au peuple, à cette multitude malheureuse, souffrante, plongée dans l’infection du péché, mais qui L’aime d’un amour enfantin. L’action se passe en Espagne, à Séville, à l’époque la plus terrible de l’Inquisition, lorsque chaque jour on faisait, pour la plus grande gloire de Dieu :

Des autodafés magnifiques de ces sacripants d’hérétiques.

lc3a9cole-d_athc3a8nes-raphac3abl

Oh, sans doute, ce n’est point la venue qu’il opérera, selon sa promesse, à la fin des temps, dans toute sa gloire céleste, et qui sera soudaine « comme l’éclair qui brille depuis l’Orient jusqu’à l’Occident ». Non, Il a voulu, ne fût-ce qu’un instant, visiter ses enfants, et Il a choisi justement le lieu où flambaient les bûchers des hérétiques. 

Mû par son infinie pitié, Il vient encore une fois parmi les hommes, sous cette même forme humaine qu’il a revêtue durant trente-trois années quinze siècles auparavant. Il descend dans les « rues brûlantes » d’une ville méridionale où, la veille précisément, dans un « autodafé magnifique », en présence du roi, des grands, des chevaliers, des cardinaux et des plus charmantes dames de la cour, devant toute la population de Séville, le cardinal grand inquisiteur a brûlé en une seule fois près d’une centaine d’hérétiques ad majorem gloriam Dei

Il apparaît modestement. Il ne cherche point à attirer l’attention, et voilà que — chose étrange — tous Le reconnaissent. Ce pourrait être une des plus belles pages du poème, si je parvenais à bien expliquer le pourquoi de cette reconnaissance. Le peuple entraîné vers Lui par une force invincible L’entoure, se presse sur son passage, se met à sa suite. 

Silencieusement, il traverse les rangs de la foule avec un doux sourire qui exprime une infinie compassion. Un soleil d’amour embrase son cœur, ses yeux lancent des rayons de Lumière, de Science et de Force qui, en tombant sur les hommes, éveillent chez ceux-ci une réciprocité d’amour. Il leur tend les bras. Il les bénit ; de son contact, du contact même de ses vêtements se dégage une vertu curative. 

Parmi les personnes présentes se trouve un vieillard, aveugle depuis son enfance. « Seigneur », s’écrie-t-il, « guéris-moi, et je Te verrai ! » Il tombe comme une écaille de ses yeux et l’aveugle Le voit. Le peuple pleure et baise la terre sur laquelle Il marche. Les enfants jettent des fleurs devant Lui, ils chantent et lui crient : « Hosannah ! » « C’est Lui, c’est Lui-même ! » répète tout le monde, « ce doit être Lui, ce ne peut être que Lui. » 

Il s’arrête sur le parvis de la cathédrale de Séville au moment même où un petit cercueil blanc est porté dans le temple, au milieu des lamentations : dans cette bière ouverte repose une enfant de dix-sept ans, la fille d’un des notables de la ville. Le petit cadavre est couché sur des fleurs. « Il ressuscitera ton enfant », crie-t-on dans la foule à la mère en pleurs. 

L’ecclésiastique venu à la rencontre du cercueil regarde d’un air étonné et fronce le sourcil. Mais soudain la mère éplorée de la défunte fait entendre sa voix : « Si c’est Toi, ressuscite mon enfant ! » s’écrie-t-elle, en se prosternant à ses pieds. Le cortège s’arrête, on dépose le cercueil sur le parvis, devant Lui. Il le considère avec une expression de pitié et une fois encore ses lèvres prononcent doucement : « Tâlipha Koumi — lève-toi, jeune fille ! »

La morte se soulève dans le cercueil, s’assied, sourit ; ses yeux s’ouvrent et elle promène autour d’elle un regard étonné. Elle tient dans les mains le bouquet de roses blanches avec lequel on l’a ensevelie. Le peuple est saisi de stupeur, on n’entend que des cris, des sanglots.

Et voilà que dans ce moment même passe tout à coup sur la place, près de la cathédrale, le grand inquisiteur en personne. C’est un vieillard presque nonagénaire, à la taille haute et droite, au visage d’une maigreur ascétique ; ses yeux sont profondément enfoncés dans leurs orbites, mais l’âge n’en a pas encore éteint la flamme. 

Oh ! il ne porte plus maintenant le superbe costume de cardinal qu’il offrait hier à l’admiration du peuple, pendant qu’on brûlait les ennemis de l’église romaine, — non, dans l’instant présent il n’a sur lui que sa vieille et grossière soutane de moine. 

Ses sombres collaborateurs et les estafiers du Saint-Office le suivent à distance respectueuse. Il s’arrête en face de la foule et observe de loin. Il a tout vu, il a vu qu’on déposait le cercueil aux pieds de l’Étranger, il a vu la résurrection de la jeune fille, et son visage s’est assombri. Il fronce ses épais sourcils blancs et son regard brille d’un éclat sinistre. 

Il tend le doigt et ordonne aux estafiers de Le saisir. Sa puissance est telle, il a si bien habitué le peuple à lui obéir en tremblant, qu’aussitôt la foule s’écarte devant les sbires ; au milieu d’un silence de mort, ceux-ci mettent la main sur Lui et L’emmènent. La multitude, comme un seul homme, se courbe jusqu’à terre devant le vieil inquisiteur qui la bénit, silencieusement et continue son chemin. 

Les estafiers conduisent le Captif à la prison de la Sainte-Inquisition où ils L’enferment dans une étroite et obscure cellule. La journée se passe ; arrive la nuit, une nuit de Séville, sombre, chaude, étouffante. L’odeur des lauriers et des citronniers remplit l’atmosphère. Au milieu des ténèbres, la porte de fer du cachot s’ouvre tout à coup, livrant passage au grand inquisiteur lui-même. 

Une lampe à la main, le vieillard s’avance lentement. Il est seul, la porte se referme aussitôt sur lui. Il s’arrête à l’entrée et longtemps, pendant une ou deux minutes, il contemple le visage du Prisonnier. À la fin il s’approche doucement, pose la lampe sur la table et Lui parle :

— C’est Toi ? Toi ?

Mais, sans attendre la réponse, il se hâte de poursuivre :

— Ne réponds pas, tais-Toi. D’ailleurs, que pourrais-Tu dire ? Je sais trop bien ce que Tu dirais. Mais Tu n’as pas le droit d’ajouter quoi que ce soit à ce qui a été dit déjà par Toi auparavant. Pourquoi donc es-Tu venu nous déranger ? Car Tu es venu nous déranger, et Tu ne l’ignores pas. Mais sais-Tu ce qui arrivera demain ? 

Je ne sais qui Tu es et ne veux pas savoir si Tu es Lui ou seulement son image, mais, quoi qu’il en soit, demain je Te condamnerai et Te ferai périr dans les flammes, comme le plus pervers des hérétiques ; et ce même peuple qui aujourd’hui a baisé Tes pieds, demain, sur un signe de moi, s’empressera d’apporter des fagots à Ton bûcher, — sais-Tu cela ? Oui, Tu le sais peut-être, ajoute-t-il d’un air pensif, en tenant toujours ses yeux attachés sur le visage de son prisonnier.

— Je ne comprends pas du tout ce que c’est que cela, Ivan, observa en souriant Aliocha qui jusqu’alors avait écouté sans rien dire : — est-ce une fantaisie, ou une erreur du vieillard, quelque impossible quiproquo ?

Ivan se mit à rire.

— Accepte la dernière hypothèse, si le réalisme contemporain t’a gâté à un tel point que tu ne puisses rien supporter de fantastique : tu veux que ce soit un quiproquo, va pour un quiproquo. D’ailleurs, c’est bien naturel, poursuivit-il avec un nouveau rire, — le vieillard est nonagénaire et son idée a pu le rendre fou depuis longtemps. 

Il se peut que le prisonnier l’ait frappé par son extérieur. Enfin ce peut n’être qu’un pur délire, le rêve d’un vieillard de quatre-vingt-dix ans qui touche à sa dernière heure, et dont l’imagination est encore échauffée par le spectacle de la veille : l’autodafé de cent hérétiques. Mais, fantaisie ou quiproquo, qu’est-ce que cela nous fait ? Il n’y a ici qu’une chose importante, c’est que le vieillard parle et révèle à haute voix ce qu’il a tu pendant quatre-vingt-dix ans.

— Et le captif reste silencieux ? Il se borne à le regarder sans dire un seul mot ?

— Mais, dans tous les cas, Il doit se taire, reprit gaiement le narrateur. — Le vieillard même lui fait observer qu’il n’a pas le droit d’ajouter une syllabe à ce qui a déjà été dit. Si tu veux, c’est là le trait le plus fondamental du catholicisme romain, à mon avis, du moins : « Tout, dit-il, a été transmis par Toi au pape ; tout, par conséquent, appartient maintenant au pape, donc nous n’avons que faire de Ta présence, ne viens pas nous déranger ». 

C’est dans ce sens que parlent et écrivent les jésuites. Moi-même j’ai lu cela dans leurs théologiens. « As-Tu le droit de nous annoncer un seul des secrets du monde d’où Tu es venu ? » — Lui demande mon vieillard, et il fait lui-même la réponse : — « Non, Tu n’en as pas le droit, puisque agir ainsi, ce serait ajouter à ce qui a été déjà dit auparavant et ôter aux hommes cette liberté dont Tu soutenais si ardemment la cause quand Tu étais sur la terre. 

auto_de_fe_berruguete_prado_jpg_

Tout ce que Tu révélerais de nouveau porterait atteinte à la liberté de la foi chez les hommes, car cette révélation leur apparaîtrait comme un miracle, et autrefois, il y a quinze siècles, rien ne T’était plus cher que la liberté de leur foi. N’est-ce pas Toi qui alors disais si souvent : « Je veux vous rendre libres » ? 

Mais voilà que maintenant Tu as vu ces hommes « libres », ajoute brusquement le vieillard avec un sourire méditatif. — Oui, cette affaire nous a coûté cher, continue-t-il en le regardant sévèrement, — mais enfin nous l’avons achevée, en Ton nom. Pendant quinze siècles cette liberté nous a donné bien du mal, mais à présent, c’est fini, bien fini. Tu ne le crois pas ? 

Tu jettes sur moi un doux regard et Tu ne me fais même pas l’honneur de T’indigner ? Mais sache que jamais ces gens ne se sont crus plus complètement libres qu’aujourd’hui, et pourtant eux-mêmes nous ont apporté leur liberté et l’ont déposée humblement à nos pieds. Mais c’est nous qui avons fait cela ; était-ce cela, était-ce une pareille liberté que Tu voulais ? »

— Voilà encore une chose que je ne comprends pas, interrompit Aliocha, — il fait de l’ironie, il plaisante ?

— Pas du tout. Il considère précisément comme un mérite pour lui et pour les siens d’avoir enfin supprimé la liberté, en vue de rendre les hommes heureux. « Car maintenant pour la première fois (il parle, bien entendu, de l’époque où s’est établie l’inquisition) il est devenu possible de songer un peu au bonheur des hommes. L’être humain a été créé rebelle ; est-ce que des rebelles peuvent être heureux ? On T’avait prévenu, Lui dit-il. 

Ce ne sont pas les avertissements et les conseils qui T’ont manqué, mais Tu ne les as pas écoutés. Tu as repoussé le seul moyen par lequel on pût rendre les hommes heureux ; mais, par bonheur, en T’en allant, Tu nous as légué la besogne. Tu as promis, Tu as donné Ta parole, Tu nous as conféré le droit de lier et de délier, et, sans doute Tu ne peux plus maintenant penser à nous retirer ce droit. Pourquoi donc es-Tu venu nous déranger ? »

— Et que signifient ces mots : « Ce ne sont pas les avertissements et les conseils qui T’ont manqué » ? demanda Aliocha.

— Tu vas le voir, la suite du discours l’explique :

« L’esprit terrible et intelligent, l’esprit de la négation et du néant, continue le vieillard, — le grand esprit T’a parlé dans le désert et les livres nous racontent qu’il T’a « tenté ». Est-ce vrai ? Et pouvait-on dire quelque chose de plus vrai que ce qu’il T’a annoncé dans les trois questions ou, pour employer le langage de l’Écriture, dans les trois « tentations » que Tu as repoussées ? 

Si jamais il s’est accompli sur la terre un miracle authentique, foudroyant, c’est ce jour-là, le jour des trois tentations. Le fait seul que ces trois questions ont été posées est par lui-même un miracle. Admettons par simple hypothèse que ces trois questions du terrible esprit aient complètement disparu des livres, et qu’il faille les inventer, les imaginer de nouveau pour les y replacer ; supposons que dans ce but on réunisse tous les sages de la terre — hommes d’État, princes de l’Église, savants, philosophes, poètes, et qu’on leur dise : imaginez, composez trois questions qui non-seulement correspondent à la grandeur de l’événement, mais, de plus, expriment en trois mots, en trois phrases humaines, toute l’histoire future du monde et de l’humanité, — penses-Tu que ce congrès de toutes les intelligences de la terre pourrait inventer quoi que ce soit d’aussi fort et d’aussi profond que les trois questions qui T’ont été posées alors dans le désert par le puissant et intelligent esprit ? 

Rien que d’après ces trois merveilleuses questions, on peut déjà comprendre que ce n’est pas à un esprit humain, contingent, que Tu as eu affaire, mais à l’esprit éternel, absolu. Car dans ces trois questions est, pour ainsi dire, condensée et prédite toute l’histoire ultérieure de l’humanité ; ce sont comme les trois formes dans lesquelles se concrètent toutes les insolubles contradictions historiques de la nature humaine sur toute la terre. 

Alors cela ne pouvait pas être encore aussi évident, parce que l’avenir était inconnu, mais maintenant que quinze siècles se sont écoulés, nous voyons que tout a été si bien deviné et prévu dans ces trois questions, qu’on ne peut rien y ajouter, rien en retrancher.

Décide donc Toi-même qui avait raison : Toi ou celui qui T’a interrogé alors ? Rappelle-Toi la première question ; en voici le sens, sinon le texte : « Tu veux aller dans le monde et y aller les mains vides, promettant une liberté que dans leur bêtise et leur perversité innées ils ne peuvent même pas comprendre, dont ils ont une peur affreuse, — car pour l’homme et pour la société humaine il n’y a jamais rien eu de plus insupportable que la liberté !

Mais vois-Tu ces pierres dans ce désert aride et nu ? Change-les en pains, et l’humanité courra derrière Toi, comme un troupeau, reconnaissante et soumise, quoique tremblant toujours que Tu ne retires Ta main et que Tes pains ne lui soient ôtés. » Mais Tu n’as pas voulu priver l’homme de la liberté et Tu as repoussé cette proposition, car que deviendrait la liberté, as-Tu pensé, si l’obéissance était achetée par des pains ? 

Tu as répondu que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais sais-Tu qu’au nom de ce même pain terrestre l’esprit de la terre se dressera contre Toi, qu’il Te livrera bataille, qu’il Te vaincra, et que tous le suivront en s’écriant : « Qui est semblable à cette bête ? Elle nous a donné le feu du ciel ! » 

Sais-Tu que des siècles passeront et que l’humanité proclamera par la bouche de ses savants et de ses sages qu’il n’y a pas de crime et, par conséquent, pas de péché, qu’il n’y a que des affamés ? « Nourris-les et alors demande-leur des vertus ! » Voilà ce que la science et la sagesse humaine écriront sur le drapeau qu’elles lèveront contre Toi et par lequel Ton temple sera renversé. 

À la place de cet édifice il s’en fondera un autre, une nouvelle tour de Babel qui, sans doute, ne sera pas plus achevée que ne l’a été la première, mais Tu aurais pu en prévenir l’édification et épargner aux hommes mille ans de souffrances, — car ils viendront à nous après avoir, pendant mille ans, peiné à construire leur tour ! 

Alors de nouveau ils nous chercheront sous terre, dans les catacombes où nous nous cacherons (car nous serons encore persécutés et martyrisés), ils nous trouveront et crieront vers nous : « Nourrissez-nous, car ceux qui nous avaient promis le feu du ciel ne nous l’ont pas donné ». Et alors nous achèverons leur tour, car celui-là l’achèvera qui les nourrira, et nous seuls les nourrirons, en Ton nom : nous leur dirons faussement que c’est en Ton nom. 

Oh, jamais, jamais ils ne se nourriront sans nous ! Aucune science ne leur donnera du pain, aussi longtemps qu’ils resteront libres, mais, en fin de compte, ils déposeront leur liberté à nos pieds et ils nous diront : « Asservissez-nous, pourvu que vous nous donniez à manger ». 

Eux-mêmes finiront par comprendre que la liberté est incompatible avec le pain terrestre en abondance suffisante pour chacun, parce que jamais, jamais ils ne sauront faire le partage entre eux ! Ils se convaincront aussi qu’ils ne pourront jamais être libres, attendu qu’ils sont faibles, vicieux, nuls et mutins. Tu leur as promis le pain du ciel, mais, je le répète, peut-il entrer en comparaison avec celui de la terre, aux yeux de la race humaine qui est faible, qui est éternellement vicieuse et ignoble ? 

Et si, au nom du pain céleste, Tu attires à Toi des prosélytes par milliers et par dizaines de milliers, que deviendront ces millions, ces dizaines de millions, qui ne seront pas capables de mépriser le pain de la terre pour celui du ciel ? Ou bien n’aimes-Tu que les grands et les forts qui se comptent par dizaines de mille ; et les autres, nombreux comme les sables de la mer, ces êtres faibles mais qui T’aiment, les regardes-Tu seulement comme des matériaux pour les grands et les forts ? 

Non, à nous les faibles aussi sont chers. Ils sont vicieux et insubordonnés, mais à la fin ils ne laisseront pas de devenir obéissants. Ils nous admireront et nous regarderont comme des dieux parce que, en nous mettant à leur tête, nous aurons consenti à supporter le poids de la liberté et à régner sur eux, — tant, à la fin, ils auront peur d’être libres ! 

Mais nous dirons que nous sommes Tes disciples et que nous régnons en Ton nom. Nous les tromperons encore, car nous ne Te laisserons pas approcher de nous. Dans cette imposture consistera notre souffrance à nous autres, attendu que nous devrons mentir. 

Voilà ce que signifiait la première question dans le désert, et voilà ce que Tu as repoussé au nom de la liberté que Tu mettais au-dessus de tout. Et pourtant dans cette question était renfermé le grand secret de ce monde. En acceptant les « pains », Tu aurais répondu à l’éternelle et unanime préoccupation de l’humanité : — « devant qui s’incliner ? »

Il n’y a pas de souci plus constant et plus douloureux pour l’homme laissé libre, que de chercher au plus tôt un objet de vénération. Mais l’homme veut s’incliner devant ce qui est incontestable, devant ce qui réunit tous les humains dans un commun respect, car l’effort de ces lamentables créatures consiste à chercher non l’objet d’un culte particulier à moi ou à un autre, mais un être en qui tous croient, devant qui tous s’inclinent également. 

Ce besoin de l’universalité dans l’adoration est le principal tourment de l’homme individuel aussi bien que de l’humanité tout entière depuis le commencement des siècles. C’est pour réaliser cette adoration universelle qu’ils se sont exterminés par le glaive. Ils ont créé des dieux et ils se sont dit les uns aux autres : « Abandonnez vos dieux et venez adorer les nôtres, sinon mort à vous et à vos dieux ! » 

Et il en sera ainsi jusqu’à la fin du monde, et lorsque les dieux auront disparu de la terre, ce sera la même chose : l’humanité se prosternera devant des idoles. Tu savais, Tu ne pouvais ignorer ce secret fondamental de la nature humaine, mais Tu as repoussé le drapeau qu’on Te mettait dans la main et qui seul T’aurait assuré sans conteste l’hommage de tous les hommes, — le drapeau du pain terrestre ; Tu l’as repoussé au nom de la liberté et du pain céleste.

Regarde ce que Tu as fait ensuite. Et encore toujours au nom de la liberté ! Il n’y a pas, Te dis-je, de souci plus douloureux pour l’homme que de trouver à qui déléguer au plus tôt ce don de la liberté avec lequel vient au monde cette malheureuse créature. 

Mais celui-là seulement s’empare de la liberté des hommes, qui tranquillise leur conscience. Le pain Te fournissait un drapeau incontestable. Devant celui qui lui donnera le pain, l’homme s’inclinera, parce qu’il n’y a rien de plus indiscutable que le pain ; mais si en même temps quelqu’un, en dehors de Toi, s’empare de la conscience humaine, — oh, alors l’homme abandonnera même 

Ton pain pour suivre celui qui séduira sa conscience. En cela Tu avais raison. Car le secret de l’existence humaine ne consiste pas seulement à vivre, mais à avoir un motif de vivre. Si l’homme ne se représente pas fortement pourquoi il doit vivre, il ne consentira pas à vivre et se détruira plutôt que de rester sur la terre, lors même qu’il aurait autour de lui la plus grande quantité de pains. Tu as compris cela, mais quel parti as-Tu tiré de cette vérité ? 

Au lieu de confisquer la liberté des hommes, Tu l’as rendue plus large encore ! Ou bien as-Tu oublié que l’homme préfère la tranquillité, la mort même, au libre choix dans la connaissance du bien et du mal ? Rien ne séduit plus l’homme que la liberté de sa conscience ; rien aussi ne le tourmente davantage.

Et voilà qu’au lieu de principes fermes, destinés à calmer la conscience humaine une fois pour toutes, Tu as pris tout ce qu’il y a d’extraordinaire, de conjectural, d’indéterminé, tout ce qui dépasse les forces des hommes, et, ce faisant, Tu as agi comme si Tu ne les aimais pas, Toi qui es venu donner Ta vie pour eux ! Au lieu de confisquer la liberté humaine, Tu l’as élargie et Tu as introduit pour toujours de nouveaux éléments de souffrance dans le domaine moral de l’homme. 

Tu désirais que celui-ci T’aimât d’un libre amour, qu’il Te suivît librement, séduit, subjugué par Toi. Au lieu de la dure loi ancienne, il devait d’un cœur libre décider désormais lui-même ce qui est bon et ce qui est mauvais, n’ayant devant lui pour se guider que Ton image, mais comment n’as-Tu pas pensé qu’il finirait par repousser et par contester même Ton image et Ta vérité, s’il était chargé d’un fardeau aussi terrible que la liberté du choix ? 

Ils s’écrieront à la fin que la vérité n’est pas en Toi, car il était impossible de les laisser dans l’embarras et dans la perplexité plus que Tu ne l’as fait, en leur léguant tant de soucis et de problèmes insolubles…

A suivre…

La suite .....Le Grand Inquisiteur II

 

Le Grand Inquisiteur est un récit contenu dans le roman  Les Frères Karamazov  de Fiodor DostoïevskiTraduction de Victor Derély
Texte établi par 
http://bibliotheque-russe-et-slave.com/index1.html

Posté par SASHAH à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître.

 Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures. 

monsanto-marques-a-eviter

 

La Liste des Marques à Éviter

Nous avons obtenu la liste des sociétés utilisant les produits Monsanto sur le blog américain Collective Evolution.

Comme ces sociétés sont peu connues en France, nous avons répertorié pour vous les marques qu'elles possèdent et qui sont vendues sur le marché français et européen. 

Cliquez ici pour accéder à la version imprimable.Pratique quand on fait ses courses.

 

Comme vous pouvez le voir dans cette liste, un grand nombre de marques de notre quotidien et celui de nos enfants appartiennent à des sociétés utilisant les produits Monsanto. 

 

Liste des Sociétés Utilisant des Produits Monsanto

• Coca-Cola et ses sous-marques : Coca-cola, Coca-Cola Light

voir l'article de Matthieu sur les dangers du Coca,

Cherry Coke, Minute Maid, Burn (boisson énergisante), Dr Pepper, Fanta. •

coca-cola-rose-fluo

 

Cadbury qui possède les bonbons Carambar, Malabar, Régal'ad, ainsi que les chewing-gum Hollywood, La Vosgienne et les chocolats Poulain.

plein-carambars-panier

 

• Campbell avec ses soupes Royco et Liebig.

fait-maison-soupe-liebig

 

• Capri-Sun et ses boissons pour enfants du même nom.

capri-sun-herbes

 

• Carnation, sous marque de Nestlé, qui produit le lait déshydraté de marque Gloria.

3151080641_9eab57472d

• General Mills avec les conserves Géant Vert, les glaces Haagen Dazs, et les fajitas Old el Paso et les yaourts Yoplait.

                                                                          fajitas-old-el-paso

• Heinz et son fameux Ketchup.

sachet-ketchup-heinz

• Kellogg's avec les Céréal Kellogg's Cornflakes, Special K, Treso, Miel Pops, Coco Pop's, Frosties, Extra, All Bran.

special-K-rouge

• Knorr avec leurs bouillons, leurs soupes et leurs sauces.

                                                                                      Sauce-Goulash-Knorr

• Kraft Philipp Morris avec un grand nombre de marques dont Côte d'Or, Carte Noir, Daim, le café Maxwell, la crème à tartiner Philadelphia, les gâteaux Lu, les chocolats Milka, Oreo, Suchard, Tang, Toblerone  liste complète ici

 

                                                                              Oreo-Beurre-Cacahuete

Lipton et les thés du même nom. •

                                                                                    Lipton-sachet-the

Ocean Spray et leurs boissons à la cranberry.

                                                                                     Ocean-Spray-cramberry

• Les Cookies Pepperidge Farms.

Cookies-Pepperidge-Farms

 

• Pepsico et ses marques Pepsi-Cola, Tropicana, Alvalle, Gatorade, Seven Up, Gatorade, Lipton Ice Tea, les chips Lay's, Doritos, Ruffles, Tostitos, les gâteaux Quakers et les gateaux apéritifs Benenuts.

verre-bouteille-tropicana

 

• Les chips Pringles.

pringles-boites

 

• Procter et Gamble et ses 300 marques comme Pampers. Découvrez la liste ici

                                                                              couche-pampers

• Schweppes et ses boissons gazeuses.

                                                                                       Cannette-schweppes

 

• Uncle Ben's et son riz.

                                                                     uncle-bens

 

Attention, les marques mentionnées dans cette liste ne contiennent pas forcément des produits Monsanto mais elles appartiennent à des sociétés qui, selon le blog américain Collective Evolution, utilisent des produits Monsanto pour certaines de leurs productions.

Ces grands groupes agroalimentaires possèdent tellement de produits différents disponibles dans les supermarchés, qu'il est parfois difficile de toutes les répertoriées...

C'est pour cette raison que nous avons ajouté des liens vers les listes complètes. Pour en savoir plus sur la multinationale Monsanto, nous vous conseillons le livre "Le Monde Selon Monsanto".

Vous pouvez le trouver en ligne ou le demander à votre librairie de quartier.  Il n'y a pas que les produits préparés qui sont dangereux pour la santé.

Le saumon de norvège l'est aussi. Et c'est pas nous qui le disons mais le gouvernement norvégien.



Source : Comment-Economiser.fr | http://www.comment-economiser.fr/monsanto-marques-boycotter.html

http://www.comment-economiser.fr/monsanto-marques-boycotter.html

Posté par SASHAH à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Laissez couler vos larmes ! ( Monique Mathieu)

Laissez couler vos larmes !

"Imaginez que l'immense archange Mickaël soit là pour aider à la transformation et au grand nettoyage de la planète. 

Pouvez-vous imaginer que vous avez tous votre propre « Archange Mickaël » à votre service pour vous aider à nettoyer votre propre réalité humaine ? Si la planète se nettoie, les êtres humains aussi se nettoient !

Comment se nettoient-ils ? Souvent avec les larmes ! C'est pour cela que disons encore ceci : laissez couler vos larmes ! Les larmes sont bien souvent salvatrices car elles dégagent les émotions qui sont parfois emprisonnées en vous-même et qui peuvent créer des difficultés dans votre corps de matière. 

Comment nettoyer la planète ? Par des larmes, mais d'une autre dimension que les larmes humaines.

La planète Terre se nettoie de deux façons : par le feu et par l'eau. Certains pays sont épurés, nettoyés par le feu, d'autres par l'eau. Certaines énergies ou vibrations basses doivent être nettoyées par l'eau et d'autres par le feu. »

Ils me montrent la Terre et certaines énergies qui sont comme des nuages dont certains sont très sombres. Ceux qui sont très sombres se trouvent très près de la Terre ;il y a plusieurs couches de nuages jusqu'à ce qu'ils deviennent des sortes de nébulosités beaucoup moins sombres.

« Certaines de ces énergies ou de ces nébulosités peuvent être totalement nettoyées par l'eau et d'autres, selon les pays et selon l'énergie émise par les formes pensées des humains, doivent être consumées par le feu ; il se peut aussi que dans un pays il y ait les deux, le feu et l'eau. 

Pendant un petit moment, vous aurez encore certaines tribulations à vivre au niveau de la planète Terre, et cela jusqu'à ce que tout s'apaise, jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment de forme pensées supérieures émises par les êtres humains. A partir du moment où les êtres humains émettront beaucoup moins de pensées de peur, de violence et de souffrance, la Terre retrouvera sa sérénité et les éléments seront beaucoup plus calmes. 

Tout va s'accomplir, tout doit s'accomplir, que ce soit par la volonté des hommes ou par la volonté de ceux qui guident la planète Terre ! Cela s'accomplira dans la douceur ou d'une façon beaucoup plus brutale, mais tout doit s'accomplir relativement rapidement, parce que les êtres humains sont actuellement dans beaucoup de souffrance, beaucoup d'incompréhension, et sont profondément déstabilisés. Ils ne savent plus gérer leur vie, ils n'ont plus confiance en la vie.

Cette situation ne pourra pas durer encore des dizaines d'années car elle crée trop de souffrance, que ce soit au niveau de la conscience planétaire ou au niveau de la vie, parce que toutes les formes pensées des êtres humains ont une action sur les divers règnes, même sur le règne minéral qui subit la souffrance émanant des pensées humaines. 

La pensée humaine, ne l'oubliez pas, peut créer et peut détruire. La pensée humaine émane également de la conscience supérieure, elle émane de l'Ame, de la partie Divine, de la partie créatrice de votre Etre, créatrice dans le sens évolutif comme dans le sens involutif. 

Imaginez les sommes considérables d'énergies de pensées qui inondent votre monde ! Les êtres très sensitifs, très réceptifs, peuvent également être perturbés par toutes les formes pensées qu'ils ressentent et qu'ils peuvent aussi intégrer involontairement. 

Surveillez vos pensées ! Lorsqu'une pensée inférieure vient dans votre mental, visualisez la Lumière et l'Amour et consumez cette pensée dans la Lumière et l'Amour. 

Quand les humains auront compris la force considérable d'une pensée et la force considérable de l'association de toutes ces pensées, ils comprendront pourquoi leur monde fonctionne si mal et pourquoi rien n'y fait. Toutes les bonnes volontés ne servent pas à grand- chose dans l'état actuel de la vie et de la conscience, mais demain tout le monde pourra se réveiller. 

Demain les êtres pourront prendre conscience de la force créatrice, de la force d'Amour qui est en eux, et à ce moment-là le basculement dans le bon sens pourra se faire en quelques minutes. 

Nous sommes là pour vous aider. N'oubliez pas, Enfants de la Terre, que vous n'êtes pas seuls ! Un seul individu n'est jamais seul. La vraie solitude n'existe pas parce qu'en vous-même vous n'êtes pas seul. Dans votre désarroi et votre souffrance, vous avez parfois l'impression d'être abandonné par l'Univers, de vivre très durement les expériences de la vie qui vous prennent de plein fouet, mais la vraie solitude n'existe pas. Remplissez cette solitude d'Amour et vous verrez que la solitude n'existe pas. 

Pour revenir aux formes pensées, soyez vigilants par rapport à elles.

Sachez qu'elles s'associent avec toutes les formes pensées semblables pour former un égrégore qui peut avoir une puissance considérable, un égrégore constructif qui élève l'Humanité dans la Lumière et dans l'Amour ou un égrégore destructif qui freine considérablement l'Humanité dans son envol. 

Alors essayez de bien penser !

Cela fait partie de la mission de chacun de prendre conscience que les pensées sont comme des milliers et des millions

d'enfants que vous mettez au monde en permanence ; vos pensées sont des vies que vous créez et dont vous n'avez même

pas conscience ! »

http://ducielalaterre.org

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Et voila, un gros câlin pour commencer ta journée !!!:-)

Now thats a hug

Andrea Palomino....

this is how hard I'm going to hug you when I see

 

Andrea Palominodit , je vous fais un grand calin de ce genre quand je vous vois !!!

(vous connaissez mon Anglais :-) c'est à peu près ça :-) ) 

Belle journée à tous 

turek teklo

Posté par SASHAH à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2015

Belle et amusante soirée pour vous tous

Yes Man ou Monsieur Oui (au Québec) est un film américain réalisé par Peyton Reed, sorti le 18 décembre 2008.

 

 


Renfermé sur lui-même, Carl Allen refuse tout ce qu'on lui propose et se protège continuellement derrière un mot simple : non . Un jour, un homme lui donne une brochure vantant les mérites du OUI 

Les Meilleures Comédie en Francais

Posté par SASHAH à 18:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

A la Rencontre de Soi ( Méditation ....Mili Milili)

Musique de Free Hibou Music

Mili Milili

Posté par SASHAH à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Edgar Morin – La Complexité Humaine (Marko, .choix-realite)

                                       

 

'' La vie n’est supportable que si l’on y introduit non pas de l’utopie mais de la poésie, c’est-à-dire de l’intensité, de la fête, de la joie, de la communion, du bonheur et de l’amour.''

L’oeuvre d’Edgar Morin est considérable tant par la profondeur de sa réflexion, par son actualité inactuelle, que par la variété des thèmes abordés. La complexité humaine est une anthologie de textes, extraits de ses principaux ouvrages et articles, sélectionnés par l’auteur. Il s’agit donc d’un moyen excellent de survoler son oeuvre et de s’en imprégner, voire de prendre le goût d’approfondir certains aspects de sa réflexion. Les extraits ci-dessous, bien que nombreux, sont très insuffisants pour pénétrer la pensée complexe d’Edgar Morin… Dans un sens, il s’agit surtout de ce que j’en ai lu et retenu à travers ma propre subjectivité, et certains choix mis à la suite sont même susceptibles de trahir la subjectivité de l’auteur… mais il en est ainsi de chaque échange, de chaque expression… On tend parfois à se trahir soi-même… Il ne nous reste que des tentatives pour explorer et contempler les profondeurs, et d’ainsi remonter quelques joyaux que l’on tente de partager… ou du moins peut-on essayer d’en faire briller l’éclat pour donner à d’autres l’envie de plonger vers les cîmes et de s’élever dans les abysses de nos consciences…

« Quiconque écrit se croit soleil. »
« Mais, si la prévision fait apparaître le pire, l’espoir, lui, va dans le sens de l’improbable et de l’inconçu. La création, avant, est toujours invisible, et il faut parier en cet invisible. »
« Homo ne cherche pas seulement à consommer pour vivre. Il tend aussi à se consumer dans le vivre, et c’est parce qu’il est hyper-vivant qu’homo-sapiens est en même temps homo-demens. »
« Ainsi, s’il n’y a pas une finalité de la vie, il y a un complexe de finalités dans le simple terme vivre. (…) la finalité de la vie est immanente à elle-même, sans pouvoir se définir hors de la sphère de la vie. Elle signifie que vouloir-vivre et devoir-vivre comportent une finalité formidable, têtue, frénétique, mais sans fondement rationalisable ; elle signifie en même temps que la finalité est insuffisante pour définir la vie. (…) Accepter que la vie ne soit pas justifiée, c’est accepter vraiment la vie. »
« Alors, ce ne sont pas des formules mathématiques qui nous diront ce qu’est une vie humaine, ce ne sont pas des habitus sociologiques qui l’enfermeront dans leur déterminisme… Jusqu’à présent, c’est le roman qui, mieux que toute sociologie, nous montre ce mixte d’ordre et de désordre, de chance et de malchance, d’évènements et de non-évènements, d’accidents et d’inéluctable qui tisse nos vies. »
« (…) la distinction entre les apparences (superficielles ou trompeuses) et la ‘vraie’ nature du moi, traduit, en la camouflant, la dualité entre une personnalité nucléaire et une personnalité périphérique. »
« S’il est vrai que ‘personne ne me cache à moi-même sinon moi-même’, il en ressort que le pire ennemi de notre connaissance est en nous-mêmes. »
« En effet les universaux cérébro/spirituels de la connaissance ne peuvent se manifester que dans et par des conditions socio-culturelles singulières et particulières ; plus encore, la connaissance humaine n’a jamais relevé du seul cerveau ; l’esprit se forme et émerge cérébro-culturellement, dans et par le langage qui est nécessairement social et, via l’esprit (apprentissage, éducation), la culture d’une société s’imprime littéralement dans le cerveau, c’est-à-dire y inscrit ses routes, chemins, carrefours. (…) la culture fait partie du cerveau aussi bien que le cerveau fait partie de la culture.»
« Les progrès de la connaissance accroissent le paradoxe de la séparation/communication et de la fermeture/ouverture : plus l’organisation cognitive devient originale, singulière, individuelle, fermée sur elle-même, séparée du monde, plus elle est apte à devenir objective, collective, universelle, ouverte et communiquant avec ce monde. Corrélativement, plus l’homme a accentué sa différence et sa marginalité par rapport à la nature, plus il a accru ses possibilités de connaissance sur la nature. Plus il s’est constitué un univers autonome, singulier, nouveau (culturel, noologique, technique), plus il s’est montré capable de découvrir le cosmos… Effectivement, l’appareil cognitif s’est évolutivement construit, organisé, développé en se séparant, et en s’isolant de l’environnement, mais pour mieux l’appréhender et le traduire en connaissances. »
« Si un individu réalise ou subit un changement dans les prémisses profondément enfouies dans son esprit, il s’apercevra que les résultats de ce changement se ramifieront dans l’ensemble de son univers. » (G.Bateson)
« Nous pouvons percevoir que toute positivité nouvelle qui s’établit dans le monde déclenche une nouvelle négativité, que tout plein provoque un creux, que toute satiété appelle une angoisse, que la marche de l’homme s’accomplit dans la dialectique de la satisfaction et de l’insatisfaction, que les progrès déplacent la finitude de l’être humain sans la réduire. »
« La culture de masse réponde essentiellement à cet ‘hyper-individualisme’ privé. Mieux : elle contribue à affaiblir tous les corps intermédiaires – de la famille à la classe sociale – pour constituer un agglomérat d’individus – la masse -, aux pieds de la Super-Machine sociale. »
« Or cette rationalité était tellement close et rétrécie qu’elle expulsait hors d’elle-même tout ce qu’elle ne pouvait pas intégrer et qui devenait l’irrationnel, à commencer par la complexité e l’être vivant. »
« (…) l’homme n’est pas une invention arbitraire démasquée par le structuralisme, mais un produit singulier de l’évolution biologique qui s’autoproduit dans sa propre histoire ; la nature n’est pas une image de poète, c’est la réalité écologique même, c’est celle de notre planète Terre. Nous devons aujourd’hui re-associer, re-allier l’homme, la vie, la nature dans l’idée de Terre-patrie. »
« L’intelligence a toujours pour mission de situer le cas singulier dans le contexte et dans la situation globale. »
« La nécessité de relationner, relativiser et historiciser la connaissance n’apporte pas seulement contraintes et limitations, elle impose aussi des exigences cognitives fécondes. »
« Nous avons besoin d’un principe de connaissance qui non seulement respecte, mais révèle le mystère des choses. »
« (…) se croire possesseur ou possédé par le Vrai c’est déjà s’intoxiquer, c’est se masquer à soi-même ses défaillances et ses carences. (…) la seule connaissance qui vaille est celle qui se nourrit d’incertitude et que la seule pensée qui vive est celle qui se maintient à la température de sa propre destruction. »
« La raison ouverte ne fait pas que combattre l’irrationnel, elle dialogue avec lui et reconnaît l’irrationalisable. La raison ouverte reconnaît l’a-rationnel (…), c’est-à-dire ce qui n’est ni rationnel ni irrationnel, comme l’être et l’existence, qui, sans raison d’être, sont. La raison ouverte reconnaît le sur-rationnel et essaie de le concevoir. »
« La Genèse n’a pas cessé. (…) Nous sommes toujours dans un Univers qui se désintègre et s’organise du même mouvement. Nous sommes toujours dans le commencement d’un Univers qui meurt depuis sa naissance. »
« Les deux chaos, présents, l’un en tout atome, l’autre au cœur de tout soleil, sont d’une certaine façon présents en tout être physique ; la texture de notre petit monde terrestre, biologique et humain, n’est pas dans un isoloir ; elle est faite d’atomes, née dans notre soleil, nourrie de son rayonnement. »
« L’ordre qui se déchire et se transforme, l’omniprésence du désordre, le surgissement de l’organisation suscitent des exigences fondamentales : toute théorie désormais doit porter la marque du désordre et de la désintégration, toute théorie doit relativiser le désordre, toute théorie doit nucléer le concept d’organisation. »
« La liberté est une émergence : elle émerge dans des conditions intérieures et extérieures données. »
« Le développement de la lutte contre le subjectivisme exige la reconnaissance du sujet et l’intégration critique de la subjectivité dans la recherche de l’objectivité. »
« Le cerveau a pour propriétaire le moi plutôt que l’inverse. » K. Popper
« C’est toujours quand on prétend parler au nom de l’universel que l’on affirme le plus fortement sa subjectivité bornée. »
« Etre sujet, cela veut dire se savoir égocentrique, ethnocentrique, capable de voir ses jugements déviés ou perturbés par sa propre affectivité, ses propres craintes ou ses propres désirs. »
« La sincérité n’est pas une pure flamme qui jaillit de l’esprit ; la volonté d’être sincère sur soi, se perd toujours dans les labyrinthes et doubles fonds intérieurs. La volonté délibérée d’être sincère ne s’affirme que dans certaines conditions particulières et instables d’orgueil et de masochisme ; si elle peut s’élever au-dessus de l’étrange complexe qui la fait naître, elle ne peut être pure qu’en un moment particulier de combustion entre les gaz qui la nourrissent et la fumée qui s’en dégage… »
« L’occultation de notre subjectivité est le comble de la subjectivité. Inversement la recherche de l’objectivité comporte, non l’annulation, mais le plein emploi de la subjectivité. »
« Seul un sujet conscient d’être sujet peut lutter contre sa subjectivité. »
« Méfions-nous de nos yeux, bien que ce soient à eux seuls que nous pouvons faire confiance. »
« Les faits parlent d’eux-mêmes que si on leur permet de parler. »
« Toute théorie dépende d’une observation, mais tout observation dépende d’une théorie. »
« Il faut nous méfier de notre confiance, mais aussi nous méfier de notre méfiance. »
« La désillusion non critique à l’égard d’elle-même conduit à une illusion nouvelle : l’illusion de la désillusion. »
« Malheureusement, la vision mutilante et unidimensionnelle, dans les phénomènes humains, se paie cruellement : la mutilation tranche dans les chairs, verse le sang, répand la souffrance. L’incapacité de concevoir la complexité de la réalité anthropo-sociale, dans sa micro-dimension (celle d’un être individuel) comme dans sa macro-dimension (l’ensemble planétaire de l’humanité) ont conduit à d’infinies tragédies et nous conduisent à la tragédie suprême. »
« (…) il est impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que connaître le tout sans connaître particulièrement les parties. » Pascal
« Le regard écologique consiste à percevoir tout phénomène autonome (auto-organisateur, auto-producteur, auto-déterminé, etc…) dans sa relation avec son environnement. »
« Or, les relations fondamentales d’exclusion et/ou d’association entre concepts primaires, c’est-à-dire les alternatives et associations préliminaires constituent précisément les paradigmes qui contrôlent et orientent tout savoir, toute pensée, et par là toute action. »
« La complexité, dans ce sens, exhume et réanime les questions innocentes que nous avons été dressés à oublier et mépriser. C’est-à-dire qu’il y a plus d’affinités entre la complexité et l’innocence qu’entre l’innocence et la simplification. »
« Ce qui permet notre connaissance limite notre connaissance et ce qui limite notre connaissance permet notre connaissance. »
« Mais nous ne devons croire désormais qu’en des croyances comportant le doute dans leur principe même. »
« Enfin, nous pouvons concevoir que les droits de l’homme relèvent, non pas de l’idéalisme ou du mythe, mais des exigences de complexité propre à la société ouverte. »
« Ainsi, l’amour est à la fois moyen (de lutte contre la dispersion, l’union), et fin (puisqu’il en est l’accomplissement le plus riche) de l’hypercomplexité. C’est l’émergence, le besoin, la nécessité interne de l’hypercomplexité. (…) l’amour est la véritable religion – au sens originel du terme : ce qui relie – de l’hypercomplexité : il relie les individualités égocentriques dans leurs caractères les plus intimement et intensément subjectifs. En même temps, cette idée ‘religieuse’ et apparemment irrationnelle est la rationalité de l’hypercomplexité : elle ce qui, au sein même du processus de désintégration et de désunion, réintègre et réunit. »
« L’idée de salut nous perdrait. Il nous faut donc la perdre pour nous sauver… Il nous faut donc enseigner la mauvaise nouvelle : il n’y a pas de salut en ce monde. »

Auteur

  • Marko

Accueil    http://www.choix-realite.org

Posté par SASHAH à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Maux et tisanes !!

tisane et maux

Université de Médecine Énergétique

Posté par SASHAH à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Tendre la main ( Monique Mathieu)

 

 

Comment peut-on encourager des êtres qui, actuellement, sont complètement découragés par tout ce qu'ils voient mais qui ne se sont pas encore tournés vers leur âme, vers ce que nous appelons la spiritualité  ? 

« En essayant de leur faire comprendre la beauté de la vie et tout ce qui est positif en eux. Si ces êtres nourrissent en permanence leurs parties d'ombre, bien évidemment ils ne percevront pas la Lumière ! 

Il faut donc essayer de leur faire comprendre tout ce qu'il y a de beau en eux  comme l'amour, qu'ils ne voient pas uniquement que la laideur, la violence, la souffrance et tout ce qui est obscurité. 

Avant de pouvoir réellement le faire comprendre à ces êtres, il faut que vous-mêmes il faut que vous ayez beaucoup travaillé sur vos propres coins d'ombreVous ne pourrez projeter sur les autres que ce que vous serez devenus et également ce que vous aurez pu transcender en vous-mêmes. 

Donnez confiance ! Donnez l'espoir aux hommes ! Actuellement, l'humanité n'a plus confiance et espoir, elle a l'impression qu'elle tourne en rond et qu'elle ne trouve pas de porte de sortie. Votre monde actuel enlève l'espoir à des êtres qui avaient beaucoup misé sur leur devenir. 

L'espoir c'est la vie ! Si vous enlevez l'espoir aux hommes, ils ne peuvent plus vivre car ils n'ont plus confiance, donc donnez de l'espoir à ceux qui vous entourent ! Comme vous le dites sur Terre : remontez-leur le moral en permanence ! Essayez de faire monter leur taux vibratoire ! Vous savez que la parole a une grande puissance, une puissance qui peut calmer les êtres, qui peut générer de la joie en eux. 

Chez les êtres humains, quand tout espoir a disparu, demeure cependant au fond d'eux-mêmes une petite lumière. Cette petite lumière est celle de l'espoir et de la confiance, c'est peut être à vous à faire en sorte que cette lumière puisse éclairer davantage les êtres humains un peu perdus, perdus en eux-mêmes, perdus par rapport à l'extérieur, perdus par rapport à leurs frères, à leurs relations de travail, à leurs relations affectives et amicales. 

Certains êtres n'ont plus aucune relation affective ou amicale, car ils sont totalement enfermés dans leurs frustrations, dans leur révolte, dans leur tristesse, dans leur violence et leur colère intérieure. 

Même si ce n'est pas toujours facile de les aider, vous ne pouvez opposer à la souffrance que la joie et la douceur, à la violence que la paix et la sérénité, au manque d'Amour que tout l'Amour que vous pouvez leur donner, mais chaque fois que vous le faites il faut que vous soyez prêts pour le faire, il faut que vous ayez suffisamment de force, d'Amour et de Lumière en vous. 

Si vous le faites et que vous n'êtes pas préparés, vous risquez de vous faire absorber par celui qui déversera sur vous des flots de lumière sombre, des flots de tristesse, de souffrance et de violence. 

Si vous êtes prêts, même sans prononcer beaucoup de paroles, vous pouvez accomplir des miracles sur ces êtres qui se croient perdus en eux-mêmes, perdus face à la société. 

Tendre la main est aussi cela !" 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site 
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.