26 juillet 2016

La lecture photo : Qu'est-ce que c'est ? (Angellyca)

                       nergie-astrale-16671770

Puisque je propose ce service, autant vous expliquer de façon approfondie en quoi il consiste. Ce que moi je fais.

(Angellyca)

Lorsque je fais une voyance, peu importe laquelle, je dois vous voir pour me concentrer sur vous. Mettre un visage sur le nom. Et je me sert de mes ressentis, de mes capacités, qui vous allez le voir, sont toutes liées. 

Je vais faire un article non pas vulgarisé parce que je n'aime pas ça, mais je vais tenter, surtout, d'être simple, afin que tout soit compris, surtout par des gens n'ayant pas de connaissances en la matière. Je n'aime pas les grands textes complexes, qui ne sont réservés qu'aux expérimentés. 

Je vais expliquer comment je vis les choses, les pratique. Tout d'abord, les définitions.

Dans les faits, un ressenti est une chose assez simple à comprendre : Ressenti --> Sentir par notre biais. Nous sentons, ressentons. C'est lié à l'empathie en quelque sorte. Nous sentons ce que la personne dégage, et il ne s'agit, dans ce cas précis, que de ça. La personne dégage des émotions et de l'énergie, et les deux sont liés.

En parallèle, vient la voyance. Elle, elle vous permet de voir ce que la personne est. Ses qualités, défauts, habitudes etc. Il ne faut donc pas confondre sentir ce que la personne dégage, et voir ce qu'elle est, au fond. Beaucoup font cet amalgame et c'est une erreur. Ce sont deux choses distinctes. Lors d'une lecture je fais le tout, mais il est important que vous fassiez, comme je l'ai fais, un travail pour comprendre le mécanisme, la source de vos capacités, ce qu'elles sont et à quoi elles servent, sans ça vous ne pourrez pas travailler correctement, pire, vous ne saurez pas l'expliquer, et vous allez vite passer pour un praticien à deux balles.

Comme vous pouvez le voir, il ne faut pas confondre sentir et voir. Je fais les deux lors d'une lecture, mais il était important d'expliquer en profondeur. Je vais vous donner un exemple.

On me donne une photo. Une femme disons, la quarantaine avec un lourd vécu. Plusieurs choses vont me venir mais je vais tout distinguer. Je vais sentir de la tristesse. Sentir qu'elle va mal. Et je vais voir pourquoi. Même si la tristesse est dû à un fait de son passé que je vois, la tristesse que je sens est présente parce que son passé laisse une trace dans sa vie actuelle. Il y a une séquelle qui entretien la tristesse. Je sens l'émotion, l'énergie qui en est imprégnée, et je vois la cause. Ça fait un tout, qui est lié, mais ce sont tout de même deux choses différentes. Bien entendu, les causes que je vois ne sont pas toutes passées, elle peuvent être présentes. 

Qu'est-ce que je vois lors d'une lecture ? Beaucoup de choses. Mais je mets mes propres barrières, en fonction de mon éthique. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n'est pas compliqué du tout de voir ce que sont les gens, et il n'est pas si évident de masquer ce qu'on est aux gens qui savent voir. Je ne dis pas que c'est impossible, comprenez moi bien. Mais c'est difficile, surtout lorsqu'on a quelqu'un en face de soi qui a travaillé ça toute sa vie. Ce qui est mon cas. Et la raison à ça est simple, je fais ça depuis que je suis toute petite. Et j'ai 39 ans. Enfant, lorsque je voyais quelqu'un, je sentais ce qu'il dégageait, et voyais ce qu'il était. Et la petite fille que j'étais pensait que tout le monde était comme moi (on est mimi quand on est p'tit). Vous imaginez ma surprise quand j'ai découvert que ce n'était pas le cas. 
Adolescente, je me suis entraînée de façon tout à fait naturelle. Lorsque j'apprenais une grossesse, je connaissais le sexe, la durée de la grossesse, si elle se passerait bien ou non. Et j'attendais de vérifier. Lorsque je voyais un couple se former, je voyais une période donnée et j'observait. Je regardais quelles étaient les intentions de l'un et l'autre, pourquoi il ou elle était avec l'autre. C'était fun dans ma tête au début. Jusqu'à ce que les choses graves soient vues, senties, se vérifient. J'ai compris que ce serait pas toujours fun. J'ai donc dû faire un travail de compréhension de ce que je suis et d'acceptation. 
Je le fais encore aujourd'hui, tout ça. Mais c'est aujourd'hui naturel, ça s'impose, c'est une habitude. Et malheureusement, beaucoup ne voudraient pas savoir ce que je vois. C'est aussi pour cette raison qu'il est important, avant de me consulter, peu importe le motif ou le service choisi, de vous poser une question toute simple : Vous voulez vraiment savoir ? Parce que je n'accepterai pas de remettre en cause mes années de travail parce que vous ne voulez pas voir la vérité en face. On me la demande... Il faut l'encaisser. Ou ne rien me demander. 

Je sens donc vos émotions, votre énergie en surface, et vois ce que vous êtes. Qualités, défauts, habitudes, ce que vous aimez ou non, pensez sur certains sujets (forme de télépathie, que je travaille d'ailleurs), vices cachés. Donc.... Désolée, mais.... Je vais être très franche. Si vous être un accro au porno, ou que vous haïssez votre maman, vous avez beau vous en cacher, je le sais. Ne vous inquiétez pas, je ne le répète pas et ça ne me pose pas de problème. J'en ai tellement vu sur différentes personnes, que plus rien ne me choque. Vous savez, quand on fait mon métier il faut être ouvert d'esprit, sinon autant mettre la clef sous la porte.
Est-ce que j'ai une limite ? Oui. Lorsque je vois qu'une personne met des barrières énergétiques, créé une sorte de bouclier, et que je sens qu'elle ne veut pas qu'on voit, sente, je ne force pas, je respecte ça. Ça ne m'empêche pas de savoir ce que la personne est en surface parce que des choses passent toujours, mais je n'essaierai pas de forcer. C'est un viol de l'esprit pour moi. Il n'y a pas consentement, j'en reste là, c'est sacré à mes yeux.

Je ne fais des lectures que dans un but de protection de soi. Lorsqu'une personne en craint une autre, craint ses intentions. Mais faire une lecture pour pouvoir profiter de ses faiblesses et l'atteindre, je refuse. Et je le sens quand c'est ce qu'on attend de moi. Et le refus de ma part ainsi que le remboursement ne se font pas attendre.
Les écrits parlent aussi. Ils sont un moyen pour moi de faire un lien avec l'auteur, même si je ne le voit pas. Pour parler (très) grossièrement, les mots véhiculent ce que son auteur est. 
Et les lectures photo des défunts ? C'est exactement la même chose. La personne n'est plus physiquement là, mais elle est toujours, elle existe. Le travail est donc le même, je procède de la même manière.
La lecture photo des lieux, il s'agit de ressentis, en majorité. Et si des esprits sont présents, je ferai le même travail, sauf qu'il me faudra percevoir ce qu'ils sont, sans l'aide de photos. Hommes, femmes, caractères, apparences, sentiments et intentions. Ou, si photos il y a, savoir si il s'agit bien de la même personne. 

Je pense avoir bien expliqué ce que je fais lorsque j'effectue une lecture photo. Si vous avez donc besoin que j'en fasse une pour vous, c'est par ici :

bannière - angellyca hoffmann

Posté par Angellyca  -  - 

Posté par SASHAH à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur La lecture photo : Qu'est-ce que c'est ? (Angellyca)

Nouveau commentaire