Nath  blog.passion-huiles-essentielles.fr

aromathérapie voie orale

 

Bienvenue à nouveau sur le blog de Passion Huiles Essentielles ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous donne quelques recettes simples et naturelles pour être belle (ou beau !) cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! :) 

Parmi les différentes manières d’utiliser l’aromathérapie, il en existe une avec laquelle il faut prendre de multiples précautions : la voie orale.

Conseillée par certains aromathérapeutes, beaucoup moins par d’autres, tout le monde s’accorde à dire que les huiles essentielles par voie orale sont loin d’être dénuées de risques…

 

Les huiles essentielles par voie orale

 

Ce sujet m’est venu suite à une discussion avec Cécile Ellert, ma formatrice en aromathérapie holistique. La voie orale n’est pas du tout le mode d’administration de prédilection des aromathérapeutes holistiquesmême s’il arrive qu’elle soit conseillée dans certains cas bien précis.

En revanche, en aromathérapie traditionnelle, il est assez fréquent de trouver des formules à prendre par voie orale et ce, pour traiter toutes sortes de maux. Voici le bilan de ces deux approches.

 

La voie orale en aromathérapie traditionnelle

 

Les questions à se poser avant d’utiliser la voie orale

Ingérer des huiles essentielles n’est pas une chose anodine que l’on peut faire sans surveillance ou sans l’avis d’un spécialiste.

Ce mode d’utilisation ne vous convient pas si vous avez des antécédents d’ulcères ou des problèmes gastriques. Attention, les HE peuvent être très irritantes et elles peuvent empirer l’état d’un terrain déjà fragilisé.

Au préalable, il faut déjà savoir si vous aller bien tolérer les huiles essentielles à ingérer :

  • Avez-vous une tendance à faire des réactions allergiques ?
  • Votre bouche, votre oesophage, votre système digestif sont-il en assez bon état pour les supporter ?
  • Est-ce bien la méthode la plus efficace pour traiter le trouble dont vous souffrez ?
  • Connaissez-vous votre poids et la posologie à suivre dans votre cas ?
  • Savez-vous quel support est le plus approprié ? (sucre, miel, comprimé neutre, gélule…)
  • Savez-vous si l’huiles essentielle que vous comptez avaler est “comestible” ? Irritante ?
  • Savez-vous combien de temps un tel traitement oral doit durer pour être efficace et non nuisible ?
  • Savez-vous à quel point il est difficile d’avaler certaines HE ? (Si leurs arômes sont puissants sous votre nez, ils le sont encore plus dans la bouche !)

Si vous savez répondre à toutes ces questions alors vous pouvez probablement utiliser les huiles essentielles par voie orale. En revanche, si ce n’est pas le cas et si vous bidouiller l’aromathérapie seul(e) chez vous, si vous vous en remettez aux diverses formules que l’on trouve facilement sur Internet ou dans les ouvrages spécialisés en aromathérapie traditionnelle, il est fort probable que vous n’ayez pas toutes les réponses à ces questions. Dans ce cas là, vous devriez vraiment prendre l’avis d’un spécialiste avant de commencer à ingérer des HE

Sans l’avis d’un professionnel en aromathérapie, vous vous exposez à tout un tas de troubles plus ou moins graves et ce n’est pas du tout le but de votre démarche, n’est-ce pas ?

Effets négatifs des huiles essentielles par voie orale

Des huiles essentielles ingérées sans précautions peuvent :

  • brûler la bouche
  • irriter l’oesophage
  • fragiliser votre système digestif
  • provoquer une réaction allergique
  • provoquer une intoxication

 

aromathérapie voie oralehuiles essentielles voie orale

 

Conseils sur les huiles essentielles par voie orale

J’hésitais à ajouter ce paragraphe mais bon… Je me dis que si vous êtes venus ici ce n’est pas pour avoir une liste de questions mais plutôt une liste de réponses alors voici quelques conseils qui pourront vous aider à ne pas commettre d’erreur.

Quelles huiles essentielles avaler ?

N’avalez que celles qui sont issues de plantes que vous consommeriez ! On ne mange pas de patchouli ni d’encens par exemple. Les huiles essentielles que l’on retrouve en cuisine sont celles qui sont ingérables (estragon, basilic, citron…) mais, là encore, attention ! Certaines contiennent des phénols et sont dermocaustiques (cannelle, clous de girofle…)! Il faudra les diluer avec précaution ou utiliser des gélules… Si vous ne savez pas comment faire, je vous conseille d’acheter des gélules “prêtes à l’emploi” en pharmacie ou de demander à ce que votre pharmacien vous les prépare. Votre pharmacien – s’il est formé à l’aromathérapie – devrait pouvoir vous donner tout un tas de bons conseils sur l’utilisation de ces gélules.

huiles essentielles voie oralevoie orale et huiles essentielles

 

Quel dosage prendre ?

La règle générale est de compter 1 goutte pour 25 kg de poids corporel et de ne pas dépasser un total de 10 gouttes par jour sur une durée limitée. Ces indications sont données pour des adultes, ne donnez jamais d’huiles essentielles par voie orale à un enfant.

J’insiste encore ici sur le fait que plus votre poids sera important et plus vous devrez mettre de gouttes et donc diluer en conséquence… 2 gouttes dans une cuillère à café ou à soupe d’huile végétale ce n’est pas du tout la même chose que 4 gouttes, ni au niveau du goût, ni au niveau de l’irritation que peut éventuellement provoquer une huile essentielle dermocaustique…

Comment diluer les HE à ingérer ?

Pour diluer les huiles essentielles, il n’y a pas 50 solutions mais uniquement les 3 suivantes :

  • diluer avec un dispersant conçu pour cette utilisation
  • diluer dans de l’alcool
  • diluer dans de l’huile végétale

Dès que vous voulez mélanger les HE à un verre d’eau, de thé ou dès que vous souhaitez les ingérer, il faut les diluer de l’une des manières citées ci-dessus.

Vous pouvez le faire avec des huiles essentielles douces, non dermocaustiques.

 

Quel support utiliser ?

Pour moi, un support, c’est un support, ce n’est pas un moyen de diluer une huile essentielle mais une solution pour l’avaler autrement.

Lorsque vous mettez une goutte d’HE sur un support, celle-ci n’est pas diluée mais absorbée par le support. Il vaut donc mieux, là encore, utiliser des huiles essentielles douces et surtout pas des HE irritantes car elles vont suivre le trajet du système digestif et pourraient l’irriter au passage. Voici quelques supports fréquents :

  • la cuillerée de miel
  • les comprimés neutres
  • le morceau de sucre

Pour avaler des huiles essentielles agressives pour les muqueuses, il existe la solution des gélules aux huiles essentielles que vous pourrez trouver toutes prêtes en pharmacie ou à faire préparer par votre pharmacien. Ces gélules sont généralement fiables mais il arrivent que certaines éclatent avant d’arriver dans l’estomac et, dans ce cas là, ça peut brûler ! (source : témoignage d’un lecteur).

Dans quel cas utiliser l’aromathérapie par voie orale ?

Comme vous le savez si vous me lisez régulièrement, mon coeur balance entre aromathérapie clinique et aromathérapie holistique ! Ces deux pratiques ne sont pas vraiment opposées puisqu’elles reposent toutes les deux sur l’utilisation des huiles essentielles mais… l’aromathérapie holistique a quand même l’avantage d’être beaucoup plus douce que l’aromathérapie traditionnelle…

L’ingestion des huiles essentielles est rarement préconisée en aromathérapie holistique (pour une infection de l’estomac, par exemple) alors que l’aromathérapie traditionnelle l’utilise pour traiter énormément de choses…

La voie royale de l’aromathérapie holistique c’est l’application cutanée ! Pourquoi ? Parce que que si vous ingérez des huiles essentielles, elles vont subir des transformations chimiques une fois qu’elles arriveront dans votre système digestif. Elles seront métabolisées. Leur composition ne sera donc plus tout à fait la même qu’au départ alors que c’est cette composition de base que l’on veut garder en aromathérapie holistique car on sait exactement sur quoi elle agit et comment elle le fait.

Une fois ingérées, les huiles essentielles n’agiront donc plus de la même manière, certaines de leurs propriétés seront, en quelque sorte, perdues. Et je ne parle pas du risque pour l’intérieur de votre organisme car, dans la plupart des cas, vous ne savez pas s’il est en bon état pour recevoir ces extraits naturels puissants qui sont parfois très irritants…

Conditionnés à “avaler”…

Je me demande bien pourquoi autant de personnes qui découvrent à peine les huiles essentielles se mettent à les prendre directement par voie orale avant même d’essayer un autre mode d’utilisation… Comme moi, vous avez dû voir partout “Attention, les huiles essentielles sont puissantes etc…” mais pourtant, cela ne change rien et beaucoup de personnes essaient la voie orale avant même d’avoir regardé si une autre solution, plus douce, était possible.

Je me trompe peut être et ce n’est que ma réflexion personnelle sur ce sujet mais… je pense que nous devons être un peu conditionnés dans ce pays où l’on “mange” régulièrement des médicaments comme s’il s’agissait de bonbons… Je crois que, quelque part, beaucoup pensent que la voie orale est la solution la plus efficace alors que dans le cas des huiles essentielles : c’est faux ! Que vous avaliez une HE ou que vous l’appliquiez sur une zone à traiter, le résultat sera le même (avec l’irritation interne en moins si vous choisissez la voie cutanée…).

Voici quelques exemples :

En aromathérapie traditionnelle, vous trouverez de nombreuses formules aux huiles essentielles à ingérer pour maigrir par exemple… Si vous avez le ventre gonflé à cause de ballonnements, un simple massage du ventre (dans le sens des aiguilles d’une montre) avec de l’HE de basilic ou d’estragon vous aidera à mieux digérer et à retrouver un ventre plat.

Si c’est la cellulite qui vous dérange sur quelques zones localisées, rien ne vaut un bon mélange HV + HE en application cutanée (idéalement en massage palpé-roulé), pour vous en débarrasser ! L’action “entière” des HE associée à l’action mécanique du massage sont vraiment les meilleurs moyens pour lutter contre la peau d’orange. Ces solutions sont aussi moins risquées si vous débutez du moment que vous respectez les dosages et suivez les contre-indications. Pour un massage local pour adultes, 10 gouttes d’HE dans 10 ml d’HV (dans environ une cuillère à soupe d’huile végétale)

On trouve aussi beaucoup de formules à avaler pour traiter les rhumes et les infections virales et, dans ces dernières, il y a souvent des huiles essentielles agressives pour la peau et les muqueuses qu’il faut soigneusement diluer. Mais quand on commence à essayer l’aromathérapie, on ne le sait pas toujours et c’est là que les accidents arrivent ! Une goutte ou deux de trop, ce n’est pas grave… Si, par voie orale, ça l’est !

  • Pour enrayer un mal de gorge, parfois une seule application sur la gorge d’une ou deux gouttes pures  d’HE de lavande aspic suffiront
  • Pour déboucher les sinus ou lutter contre une infection virale, les inhalations d’eucalyptus radié ou de ravintsara fonctionnent très bien et vous pouvez aussi les appliquer localement sur les sinus, le thorax ou le haut du dos (même dosage que pour la cellulite ci-dessus)

Même les bains aromatiques sont utiles et efficaces et ils peuvent vous aider à traiter toutes sortes de troubles. Rien de tel qu’un bain à 38° dans lequel vous ajouterez des huiles essentielles propices à la détente (lavande fine, orange douce, mandarine…). L’effet de chaleur aura un double effet : il permettra aux molécules volatiles des HE d’arriver jusqu’à vos narines où elles agiront directement au niveau olfactif et aideront tous vos muscles à se relâcher.

Il est aussi utile de savoir que certaines huiles essentielles sont tellement efficaces qu’il suffit de respirer profondément au-dessus du flacon pour en ressentir les bienfaits… Et si ce n’est pas suffisant, une goutte sur chaque poignet ou un mélange HE + HV appliqué sur le plexus ou la colonne vertébrale viendront à bout de toutes les tensions nerveuses…

La voie cutanée est très efficace ! Les huiles essentielles pénètrent si vite dans la peau que l’action est quasi immédiate et vous ne risquez rien au niveau des muqueuses et de tout le système digestif.

En bref, il existe tellement de solutions efficaces avec l’aromathérapie pour résoudre des tas de troubles très divers que je trouve dommage de se lancer seul avec la voie orale avec tous les risques que ce mode d’utilisation comporte…

Aromathérapie voie oraleGélules aux huiles essentielles

Conclusion

J’ai envie de vous dire ” A vous d’en tirer vos propres conclusions !”. Je ne remets pas ici en cause l’efficacité des huiles essentielles par voie orale mais, pour ma part, j’ai vraiment tendance à penser que cette solution doit être utilisée en dernier recours et jamais sans la surveillance (et l’accord) d’un professionnel de l’aromathérapie… Personnellement, je n’ai jamais été tentée de le faire jusque là… bon, à part une fois où j’ai voulu tester avec l’essence de citron dans une cuillerée de miel… Juste pour goûter ! Sinon il m’arrive de faire des gargarismes avec de la menthe poivrée ou du citron mais c’est différent car le bain de bouche est recraché…

Et vous ? Quelles sont vos conclusions ? Pensez-vous que l’auto-médication par voie orale est la meilleure solution en aromathérapie ? Avez-vous toujours envie d’utiliser la voie orale si vous étiez prêts à le faire sans avis médical ? Est-ce un mode d’administration des huiles essentielles que vous pourriez conseiller sans crainte à votre entourage ?

Si vous avez envie de partager votre propre avis ou expérience, ne vous privez pas de le faire dans les commentaires !

Merci d’avoir lu cet article, si vous l’avez aimé, votez ci-dessous ou partagez-le ! ; ) A bientôt !

 

 

 

Imageunnamed

 

 

 

 

 

blog.passion-huiles-essentielles.fr