A lire les commentaires d'Eric en dessous du texte  :-) très interessants et, importants à ce sujet .......

 

Santé, maison, cosmétiques... 

Les huiles essentielles sont très utiles au quotidien et agréables à utiliser. Mais attention, elles peuvent rapidement devenir toxiques. Voici les six erreurs à éviter avec les conseils de Danièle Festy, pharmacienne et spécialiste en aromathérapie.

Erreur n°1 : Associer huiles essentielles et homéopathie

 Les huiles essentielles et l’homéopathie ne doivent pas être pris simultanément. Pourquoi ? « Parce que les huiles essentielles, surtout l’eucalyptus et la menthe, peuvent complètement annuler l’efficacité des granules », explique Danièle Festy, pharmacienne.
En pratique : On commence par prendre l’homéopathie et on attend une heure avant d'utiliser les huiles essentielles. 

Erreur n°2 : Ne pas vérifier l'étiquetage

L'achat des huiles essentielles ne doit pas se faire à la légère.

En pratique : « Le mélange doit être réalisé avec 100% d’huiles essentielles », rappelle Danièle Festy, et la formule complète doit être mentionnée sur le flaconnage. « Si on veut de la vraie aromathérapie, on doit privilégier la synergie d'huiles essentielles (mention indiquée sur le flacon) » ajoute notre interlocutrice.

Erreur n°3 : Choisir des flacons transparents

Le flacon est un gage de qualité de l’huile essentielle.
En pratique : Il doit être en aluminuim anodisé (jamais de plastique) et plutôt de petite taille (5 ml ou au plus 10ml). Il est également impératif qu’il soit coloré et foncé (généralement marron) pour protéger les huiles de la lumière.
A savoir : Vous pouvez conserver les huiles essentielles dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. Inutile de les mettre au réfrigérateur.

Erreur n°4 : Appliquer les huiles essentielles pures sur la peau

La peau est une voie royale pour les huiles essentielles. Cependant, elle est fragile et peut vite s’irriter. Il est donc généralement recommandé de diluer l’huile essentielle avec une huile végétale (macadamia,calophylle,amande douce…).
A noter : Dans certains cas (piqûres de moustiques), on appliquera directement 1 à 2 gouttes d’huile essentielle pure (l’huile végétale peut retarder l’effet de l’huile essentielle).
En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien.

Erreur n°5 : Cumuler les huiles essentielles

Parce qu’elles sont naturelles, nous avons tendance à penser que les huiles essentielles sont inoffensives. Or, elles peuvent être très dangereuses lorsqu'elles sont mal utilisées.
En pratique :
- Ne pas cumuler plusieurs traitements à base d’huiles essentielles sans conseil professionnel au risque d'atteindre un seuil toxique.
- Ne pas prendre une huile essentielle à la place d’une autre sans conseil avisé
- Si le traitement court sur plusieurs semaines ou mois, prévoyez toujours une pause d’une semaine sur trois.
- Respectez toujours les posologies indiquées et en cas de doute, demandez à votre pharmacien.
- Si aucun effet apparaît suite à la prise d’huiles essentielles, ne vous obstinez pas et n’augmentez pas les dosages à vue d’œil.

Consultez votre médecin.
Attention : La prise d’huiles essentielles ne peut pas se substituer à un traitement médical classique sans conseil d'un professionnel.

Erreur n°6 : Ne pas être vigilante pendant la grossesse

Les huiles essentielles ont certes, de nombreuses vertus mais elles sont en général déconseillées pendant les trois premiers mois de grossesse car elles peuvent passer dans le placenta et devenir nocives pour le fœtus. Passé ce délai, certaines huiles peuvent être employées en évitant la voie orale. D’autres restent contre-indiquées jusqu’à la fin.
Huiles essentielles interdites pendant toute la grossesse et l’allaitement : absinthe, achillées, acores, aneths, anis étoilé, armoise, aunée, balsamite, basilic camphré, boldo, buchus, cajeput, calament, camphrier du Japon, carvi, cèdes, chénopode, curcuma, cyprès bleu, eucalyptus dives, eucalyptus polybractea à cryptone, fenouil doux, germandrées, hysope officinale, lantana, lavande stoechade, menthes (pouliot, suave, sylvestre, verte), moutarde noire, myrique baumier, niaouli (prudence), ravensare anisé, romarin à camphre et à verbénone, rue odorante, sabine, santoline, sassafras, sauge officinale et trilobée, souchet, tagète, tanaisie, thuya, zédoaire.
A noter : Il faut éviter d'utiliser l'huile essentielle de cannelle pendant la grossesse. Elle peut être prescrite dans certains cas (infection intestinale sévère) mais uniquement sur conseil médical.

 En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien.

 - Validé par Danièle Festy, pharmacienneSources

Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2007
Mes secrets de pharmacienne, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2011

 

A lire aussi

Les huiles essentielles pour bien dormir
Les huiles essentielles qui font maigrir
25 huiles essentielles qui soignent

 

 

huiles essentielles qui soignent

Contre les maux de tête

Que prendre ? Quels que soient les maux de tête, légers ou carabinés, les huiles essentielles sont de vraies alliées ! Massez les tempes, le front ou derrière la tête avec 1 à 2 gouttes de menthe poivrée pure. Renouvelez 1h après, si les douleurs persistent. A utiliser autant que nécessaire.
Autre possibilité : La préparation "Puressentiel roller maux de tête aux 9 huiles essentielles", à appliquer sur les points de tension (tempes, front).

Contre l’insomnie

Que prendre ? Difficultés à vous endormir, réveils nocturnes ? Respirez profondément 4 à 5 fois de la camomille romaine flacon ouvert, le soir au moment de vous coucher. A renouveler autant que nécessaire.
A savoir : Les effets sont immédiats et sans contre-indication, mais ne règlent pas le problème qui vous empêche de dormir (travail, chagrin d’amour…). Pensez à en parler à un spécialiste si rien ne va plus.

Contre les jambes lourdes

Que prendre ? Ingérez 1 à 2 gouttes de cyprès diluées dans une 1/2 c. à café d’huile d’olive 3 fois/jour pendant une dizaine de jours.

Pour compléter le soin : Mélangez 80 gouttes de cyprès (2 ml) et 40 gouttes d’hélichryse (1 ml) à 27 ml d’huile de calophylle. Massez de bas en haut matin et soir.
Conseil : Les jambes lourdes étant aggravées par la station debout prolongée, marchez au moins 30 min par jour.

En cas de bleus, foulures ou plaies

Que prendre ?
- Sur les hématomes : 2 ou 3 gouttes pures d’hélichryse sur le bleu. 3 à 4 fois/jour pendant 2 jours.
- Sur les foulures : Massez avec un mélange composé de 40 gouttes d’hélichryse dans 9 ml d’huile d’arnica.
- Sur les saignements : Appliquez 2 gouttes de ciste pure sur la coupure. L’effet anti hémorragique est immédiat.
Un conseil : Utilisez en complément arnica 5CH (homéopathie).

Contre les brûlures

Que prendre ? Avant tout, passez la zone brûlée sous l’eau froide pendant une dizaine de minutes afin d’éviter la propagation. Appliquez ensuite 1 à 2 gouttes de lavande aspic pure directement sur la brûlure, si elle est de petite taille, tous les quarts d’heure pendant 2 h. Renouvelez l’intervention le lendemain, matin et soir. La douleur disparaît dans l’heure et votre peau ne gardera aucune marque.
Un conseil : Toute brûlure profonde nécessite une intervention médicale.

Contre le stress ou la déprime

- Contre la déprime : Préparez-vous une infusion de thym. Vous y ajouterez une goutte de verveine dans une cuillère à café de miel de lavande. A renouveler et à boire 3 fois/jour.

 - Contre le stress : 1 goutte de marjolaine pure à appliquer sur la peau au niveau du plexus solaire et la face interne des poignets. Autre possibilité : vous pouvez la respirer très fort flacon ouvert. C’est un puissant calmant et relaxant.

Contre les infections urinaires

Que prendre ? Pour déloger les bactéries de votre vessie, ingérez 2 gouttes 3 fois par jour d’un mélange composé de 3 ml (120 gouttes) d’origan compact, 3 ml de thym à thymol, 3 ml de cannelle de Ceylan. Renouvelez sur 5 à 6 jours.
Ce sont tous les trois de puissants antibactériens et désinfectants.
Un conseil : Buvez 1,5 litre par jour jusqu’à guérison totale afin d’amener les germes vers la sortie.

Contre les rhumatismes et douleurs articulaires

Que prendre ?
- Sur les petites surfaces (genoux, doigts…), appliquez localement 2 gouttes degaulthérie pure et massez. Renouvelez 3 fois/jour.
- Sur les zones plus étendues (cuisse, hanche…), diluez 3 ml de gaulthérie (120 gouttes) avec 7 ml d’huile végétale d’arnica et massez la surface douloureuse avec ce mélange 3 fois/jour, jusqu’à disparition de la douleur.

Contre les aphtes

Que prendre ? Appliquer 1 goutte pure d’huile essentielle de laurier directement sur l’aphte, trois fois par jour, jusqu’à disparition. "Le laurier est anti-infectieux et antifongique, donc efficace contre l’aphtose", explique Danièle Festy, pharmacienne (Les huiles essentielles ça marche).
Conseil : Pendant la crise, évitez de manger du gruyère, des fruits secs (noix…), des fruits acides (agrumes, ananas, kiwi ou fraises), d’abuser des épices et/ou du vinaigre. Ces derniers sont reconnus pour favoriser les aphtes ! Autre conseil : ne soyez pas trop vif sur le brossage !

En cas d’abcès ou de douleur dentaire

Que prendre ? De l’huile essentielle de giroflier ! Badigeonner 1 goutte avec un coton-tige sur la gencive ou sur la dent qui fait mal et masser, 3 à 5 fois par jour, pendant deux à trois jours. "Le giroflier est un anesthésiant dentaire et a aussi une action antiseptique puissante", explique Danièle Festy, pharmacienne.
Conseil : Il faut absolument consulter en parallèle un dentiste. Ce remède n’a d’intérêt que pour patienter sans souffrir jusqu’au rendez-vous. N’oubliez pas par ailleurs que, pour prévenir ces maux, il faut se brosser les dents après chaque repas, et limiter au maximum tabac et alcool.

Contre les brûlures d’estomac

Que prendre ? 2 gouttes d’huile essentielle de basilic dans une cuillère à café de miel 2 à 3 fois par jour, jusqu’à ce que la sensation de brûlure disparaisse. "Le basilic est antalgique et calme les spasmes gastriques", précise Danièle Festy.
Conseil : Se relaxer, manger du chou, limiter la consommation de produits gras et bien mâcher ses aliments permet de prévenir les brûlures d’estomac. A l’inverse, consommer des épices, de l’alcool, du café, la plupart des eaux gazeuses ou s’allonger après le repas augmente le risque d’en souffrir !

Contre la constipation

Que prendre ? En massages : 2 gouttes pures d’huile essentielle de gingembre sur le ventre en appuyant un peu et en dessinant de larges cercles. En plus, verser 1 goutte d’HE dans une cuillère à soupe d’huile d’olive et laissez fondre en bouche avant les repas. A faire aussi longtemps que nécessaire.
Conseil : Pour prévenir la constipation, il faut manger régulièrement des aliments riches en fibres (pruneaux, figues, raisins secs, céréales complètes, lentilles, pois ou noix), boire suffisamment d’eau et marcher au moins une heure par jour !

 

Contre la mauvaise haleine

Que prendre ? Mettre 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée directement sous la langue pour retrouver rapidement une haleine fraîche ! On peut aussi, en complément, faire régulièrement des bains de bouche en versant 1 goutte de la même HE dans un petit verre d’eau. Rincer la bouche puis recracher, à renouveler après chaque repas.
Conseil : Pour éviter la mauvaise haleine, il faut se brosser les dents et la langue après chaque repas, utiliser le fil dentaire pour bien nettoyer entre les dents et consulter un dentiste au moins une fois par an

Contre les ballonnements

Que prendre ? Mélanger 1 goutte d’HE d’estragon, 1 goutte d’HE de carvi, 1 goutte d’HE de coriandre, 1 goutte d’HE de menthe poivrée et 1/2 cuillère à café d’huile végétale de calophylle. Appliquer le mélange sur le ventre et l’estomac en massage de droite à gauche, toutes les 2 ou 3 heures jusqu’à amélioration complète.
Conseil : En cas de ballonnements, il faut bien mâcher les aliments et limiter la consommation de produits laitiers entiers, de boissons gazeuses, de haricots blancs, de choux et de topinambour.

En cas de nausées

Que prendre ? De l’huile essentielle de menthe poivrée. Mettre 2 gouttes dans une cuillère à café de miel ou sur un comprimé neutre (disponible en pharmacie) ou sur un demi-sucre, laisser fondre dans la bouche, à prendre plusieurs fois par jour si nécessaire et jusqu’à amélioration. "La menthe stimule la digestion. Elle est efficace contre l’indigestion et le mal des transports", explique Danièle Festy, pharmacienne (Les huiles essentielles ça marche).
Conseil : Pour soulager une nausée, il peut être bon de prendre un bon bol d’air frais, et de se mettre au calme.

 

Contre la transpiration

Que prendre ? Etaler 1 goutte d’huile essentielle de palmarosa le matin, sous les aisselles épilées, propres et sèches, juste après la douche. "Cette huile est le déodorant parfait, idéal. Antibactérienne, elle ne laisse pas d’auréoles blanches ou de taches", confie Danièle Festy, spécialiste de l’aromathérapie dans Ma bible des huiles essentielles.
Conseil : Pour éviter la transpiration, il faut bien se laver avant d’appliquer son déodorant et changer de vêtements tous les jours.


/
http://sante.planet.fr/

 

Pour ceux que cela interesse, je viens de découvrir un exellent site  d'aromathérapie :-)

http://www.mon-aromatherapie.com 

 

Lisez maintenant les commentaires d'Eric .....:-)