D'après une étude récente, en FRANCE, nous sommes les rois du gaspillage alimentaire : nous jetterions environ 90 kilos d'aliments propres à la consommation par an. Nous battons nos voisins  espagnols qui eux en jettent la moitié moins. D'autant plus choquant que la moitié de la planète souffre de malnutrition. Mais en plus, 1/3 de la production alimentaire mondiale, passe directement à la benne. Là, il y a quand même de quoi nous interpeller non ? Nous participons tous à notre niveau à ce gaspillage. Alors, ne  remplissons pas notre réfrigérateur comme si la famine nous guettait. Regardons aussi les dates limites de consommation et interrogeons-nous avant de jeter. Voici un petit tableau bien utile pour nous rappeler ce que nous pouvons faire et ne pas faire. N'oublions pas non plus de nettoyer régulièrement à l'aide de vinaigre blanc par exemple notre réfrigérateur (environ une fois par mois). Les dates limites des produits secs sont bien utiles aux industriels, alors qu'ils peuvent être consommés des années après cette date ! Il en est de même pour les médicaments, tout ce que l'on risque c'est qu'ils soient éventuellement un peu moins efficaces.

Voici un petit tableau bien utile pour nous rappeler ce que nous pouvons faire et ne pas faire pour être un bon consom acteur responsable.

COMBIEN DE TEMPS APRÈS LA DATE LIMITE DE CONSOMMATION LES ALIMENTS SONT-ILS UTILISABLES ?

TYPE DE PRODUITS Combien de temps après la date

LES PRODUITS FRAIS

Produits laitiers (fromage blanc,
petit suisses crème fraîche etc)


 

Crèmes dessert, mousses au chocolat

 

 

 

Jusqu'à 2 semaine après la DLCattention si le laitage présente des moisissures jetez le ! la multiplication des germes peut entraîner des gasto-entérites terribles chez les jeunes enfants et les personnes âgées

Deux à trois jours maximum après la DLC au delà vous risquez une infection alimentaires avec des vomissements et des diarrhées

 

LA CHARCUTERIE

Pâtés, rillettes, saucisses, jambon blanc

 

Les salaisons type jambon cru , saucissons sec ...


Pièces entières de charcuterie, saucissons, jambon fumé ....

 

 

Ne pas dépasser la date indiquée sur l'étiquette
une fois ouvert, les consommer dans les 24/48 heures, au delà vous risquez de possibles ennuis gastriques et la listériose (qui peut être mortelle)

On ne court aucun risque jusqu'à deux à trois semaines après la date de péremption si les produits sont vendus en tranches, "le produits perd sa saveur mais ne rend pas malade"

Deux à trois mois au delà de la date imprimée sur l'emballage, après c'est le goût du produit qui en prend un coup

 

LES PRODUITS DIT DE LONGUE CONSERVATION


Les surgelés


 

 



Les boites de conserves








Les produits secs (céréales, farine, purée)





Le chocolat




Les épices

 

 

 

 

Très longues durée à condition de les conserver à - 18°
Seule exception le steak haché qui ne doit pas dépasser 9 mois, sinon aucun risque si ce n'est une odeur de carton (à savoir 6 mois maxi pour les produits que vous aurez congelé maison )



Malgré une DLUO vous pouvez les stocker plusieurs années, à condition très importante des les garder intactes, c'est-à-dire non déformées, abîmées, gonflées ou rouillées, éviter aussi de les stocker au trop chaud ou trop froid

 

 

Très longtemps, à condition qu'ils restent bien au sec. il faut vérifier qu'il n'y ai pas d'humidité là où vous stockez vos produits secs. au delà de la date, perte des qualités gustatives

 


Indéfiniment : Pour le chocolat blanchi en surface, pas de problème c'est une simple remontée de cacao (non valable pour les chocolats du boulanger ou pâtissier)

 

 

Des années au delà de la date optimale. Seul problème les arômes s'affadissent avec le temps, attention tout de même aux épices ramenées en vrac de voyage qui n'ont pas été traitées pour la conservation

LES BOISSONS :

 

Eaux, sodas, jus de fruits

 



Lait en brick ou en bouteille

 

 

respecter les dates maximales, et les conditions de stockage au frais et à l'ombre. A court terme la boisson peut changer de saveur, mais à plus long terme le matériau de la bouteille finit par migrer dans la boisson, plus le liquide est corrosif, (jus de fruit) plus la migration est accélérée avec un risque à la longue de cancer

 

deux mois après la date, voire plus. aucun risque sur le plan micro biologique. En revanche, le goût et les teneurs en vitamines et en sels minéraux diminuent