Bertrand Duhaime

Par les temps qui courent, comme on dit familièrement, nombre d’êtres humains sont guidés par des codes subtils majeurs qui visent à les instruire, à les encou
rager ou à les rassurer dans leurs démarches. C’est notamment le cas des nombres 10 : 10 ou 10/10; 11 :11 ou 11/11; et 12 :12 ou 12/12. Lorsque les gens tentent de se renseigner sur ces messages de l’Au-delà par une recherche sur la Toile mondiale, il reçoit des informations contradictoires, des plus sûres aux plus délirantes ou des plus badines ou plus moralisatrices, selon que l’informateur suit une voie spirituelle avérée ou appartient à une religion établie. Loin de nous prendre pour la Vérité unique, nous aimerions aider à faire un tri dans ces informations confondantes, en apportant notre grain de sel, au sens initiatique du terme, pour qui comprend le sens et le rôle de cette substance élaborée par le soleil et la mer, mais fournie par la terre. Nous avons déjà abordé le sujet, mais de façon moins complète.

10 :10, 10/10 ou 1010 : En soi, cette équation révèle qu’on trouvera à la Fin des Temps ce qu’on a connu à leurs débuts, de sorte que l’expérience de la Création mène un être de l’inconscience, qui résulte du fait d‘être, à l’origine, perdu dans l’Absolu à la pleine conscience ou à la Maîtrise totale, au terme de l’expérience terrestre ou à la sortie de la Roue de la Vie ou Cercle des réincarnations. Dans l’ordre contingent, il exprime que l’Absolu, dans l’Ordre de la Création, soit du déploiement de l’Alpha à l’Omega, émet un message amoureux à sa créature bien-aimée : il lui rappelle qu’elle n’est jamais seul dans son expérience agréable ou désagréable; qu’elle vient de prendre une bonne décision, soit une décision conforme à son nouveau plan de vie ; qu’il est sur la bonne voie, même s’il peut se questionner ou en douter; qu’il est accompagné et soutenu dans ses entreprises. Ce symbole est relié à un événement psychique ou spirituel d’envergure et il confirme une nouvelle ouverture, accompagnée d’une assistance ou d’une aide spirituelle particulière, donc adéquate. Il prévient généralement de l’émission de codes subtils et de vibrations permettant d’accélérer l’éveil spirituel. À cet effet, le sujet informé est précédé et suivi par un Ange d’un rayon spécifique, adapté à sa nouvelle expérience, chargé de lui ouvrir la voie et de le protéger en toutes circonstances. Par ses intermédiaires les plus adaptés, l’Absolu, la fréquence la plus élevée de l’Esprit ou de l’Essence divine, entoure de son Amour pur, émettant à son intention un tendre sourire du Centre unique où il régit tout. Parfois, relié à l’écologie, il peut suggérer de regarder ce que l’on fait de ses deux mains afin de vérifier si on est plus constructif et créateur que nuisible ou destructeur.

11 :11, 11/11 ou 1111: Dans la mythologie antique, la géométrie sacrée du 11:11 représentait les deux moitiés qui s’unissent afin de devenir la Totalité. Cette équation révèle d’abord l’Échelle qui mène au Ciel et la nécessité de marier les polarités et de fusionner les mondes pour se maintenir sur la Voie droite et directe et recomposer l’Androgynat originel, de manière à mettre un terme à l’expérience dans la densité et à la dualité. Il s’agit du symbole des Flammes Jumelles du Masculin et du Féminin divins qui s’éveillent au sein des deux champs énergétiques humains séparés et qui s’attirent magnétiquement l’un et l’autre afin de faire fusionner leur bio-circuits en tant qu’Unité. Chaque ensemble de 11 représente les circuits masculin et féminin séparés, reliés par deux-points (:), ce qui donne 11:11, illustrant une connexion éternelle. Dans les Messages spirituels contemporains, on parle souvent de ce symbole chiffré des plus intrigants. En fait, il réfère à une détente psychique encodée dans la réserve de la mémoire cellulaire avant même l’incarnation. Celle-ci, dès qu’elle se déclenche, ce qu’elle fait automatiquement dès qu’un être atteint, dans son évolution, un certain taux vibratoire, fait passer dans une autre dimension ou dans une autre fréquence d’expérience. L’image elle-même atteste d’une voie d’ouverture, elle-même symbolisée par la constellation d’Orion. Elle suggère un passage qui marque le début d’une nouvelle étape évolutive ou d’une nouvelle phase de développement. Alors, le sujet entre dans une autre dimension ou dans une autre fréquence d’expérience. Depuis peu, il signifie surtout qu’on reçoit une bonne accolade ou une belle marque d’attention de son Maître intérieur ou d’un membre de la Famille spirituelle pour rappeler que tout se passe bien dans notre vie ou pour encourager dans la poursuite de sa quête évolutive. Le 11 :11 est symbole de changement parce qu’un être est parvenu, en conscience, au but qu’il s’était déterminé depuis longtemps. En ce sens, relié à une illumination ponctuelle et appropriée de la planète, il précise la fin d’une expérience et le début d’une autre (ou la fin d’un cycle et le début d’un autre). Cette équation éveille l’esprit aux changements évolutifs qui se produisent à l’insu de la personne qui reçoit le message, l’appelant à plus de vigilance et de centration dans le moment présent, de manière à se permettre une ouverture ou un affinement de sa conscience. Elle signale souvent la réception d’une information de nature quantique par une intervention sur la spire double de l’ADN du sujet humain. Elle lui rappelle notamment qu’il vit dans le monde terrestre, mais qu’il ne lui appartient pas, provenant de royaumes bien plus élevés, d’où il aurait tort de tenter de s’y assurer la pérennité. Il doit plutôt chercher refuge dans l’immortalité qui peut lui permettre d’entrer dans l’Éternité sans passer par la mort, en acceptant de faire son Ascension dans un plan supérieur de la Conscience cosmique. Assez souvent, il peut servir de code d’alarme ou souligner l’émission d’une clé pour déverrouiller une dimension nouvelle du subconscient ou favoriser l’accession à un plan supérieur de la Conscience cosmique. Encore, il peut appeler à équilibrer des forces qui commencent à s’opposer plutôt qu’à révéler leur compatibilité et leur complémentarité et la nécessité de les fusionner dans l’Unité. Chose certaine, comme on entre dans un plan supérieur, on gagnerait à surveiller ses pensées et ses ressentis, qui ne peuvent que se manifester plus rapidement, pour s’éviter des mauvaises surprises. Note : Si le contact télépathique s’accompagne d’un clignotement des lumières ou d’autres perturbations des appareils électriques, lorsqu’on est à la maison, ou de l’extinction de réverbères, si l’on est en déplacement, il témoigne de l’insistance des Médians, des Esprits amoureux et réalisés issus d’un schème évolutif, pour souligner leur volonté d’aider ou de protéger. Il importe alors d’accepter cette assistance dans l'amour, la détente et la gratitude, car elle peut faire la différence entre une bonne occasion et une catastrophe, une aventure heureuse ou une mésaventure mémorable.

12 :12, 12/12 ou 1212 : Dans les Messages spirituels contemporains, on évoque souvent ce symbole chiffré qui réfléchit la Géométrie sacrée du Système solaire d’Alpha et Omega. En 1987, il a révélé l’activation du Flambeau de la Transformation. Le 23 avril 1994, il a marqué la Transmission du Flambeau éveillant à la responsabilité de maintenir l’équilibre dans la vie personnelle et dans la vie collective. En l’an 2000, il a signalé le Passage du Pont des Épées. En 2012, il soulignera la dernière prise des mesures de l’ancien paradigme terrestre et il scellera la fin des temps pour un plan très ancien qui favorisera l’avènement de la Lumière et de la Paix sur la planète. Comme on le voit, ce symbole exprime qu’un branchement cosmique s’établit, d’où on franchit un pas évolutif vers l’avenir. Relié aux énergies christiques, il établit, au niveau de l’âme, le degré d’achèvement qui annonce le passage à une autre étape du processus initiatique sur le Sentier de l’Évolution cosmique. Il a toujours à voir avec une expérience subtile, donc spirituelle, jamais avec une expérience purement matérielle ou psychique. Il est relié à l’accroissement des Énergies christiques. Après l’ouverture du Dernier Portail du 11 : 11, soit de l’Ascension, désormais, ce symbole dévoile toujours une connexion cosmique particulière qui peut servir de pont vers l’avenir. Il clôt un cycle, il préside à un accomplissement ou à la remise d’un diplôme subtil au terme d’une longue expérience, exprimant ce qu’on peut appeler le Triomphe ou la Victoire, sur la Voie de la Maîtrise totale. Dès lors, on sera invité à se mettre au service de l’humanité et des autres créatures. À cet effet, on reçoit de l’aide et de nouveaux codes subtils pour assurer de mieux vivre sur terre, le temps qu’on devra encore s’y investir.

Devant ces équations numériques, advenant qu’une personne capte des pensées, des sentiments ou des ressentis puissants qui diffèrent de la nomenclature qui précède, elle ne peut qu’avoir raison de se fier au message personnel qu’elle reçoit, d’y accorder ses choix ou d’y conformer sa vie. Après tout, il n’y a rien d’absolu dans l’expérience contingente du monde terrestre. Sauf que celui qui s’ouvre aux inspirations d’autrui et les mémorise, parce que, après les avoir passé au filtre de son discernement, il continue de les bien ressentir, il augmente le registre des symboles par lequel son Esprit intime peut communiquer avec lui par la suite. Lors de la lecture d’une explication des symboles par un interprète humain, même s’il transmettait un message en provenance des mondes subtils, le lecteur ne doit retenir que ce qui le fait vibrer, car, grâce à la direction de son Centre intime, la réponse qu’il cherche se trouve dans cette seule portion du message inspiré.

© 2012 Bertrand Duhaime (Douraganandâ) Note : Autorisation de reproduire ce document uniquement dans son intégralité --donc sans aucune suppression, modification, transformation ou annotation, à part la correction justifiée d’éventuelles fautes d’accord ou d’orthographe et de coquilles-- veillant à en donner l’auteur, Bertrand Duhaime (Douraganandâ), la source, www.facebook.com/bertrand.duhaime, un relai du sitewww.lavoie-voixdessages.com, et d'y joindre la présente directive, en tête ou en pied de texte.