porte au-delà.jpgSouvent, des personnes nous posent cette question car elles viennent de « perdre » un être aimé et sont dans un désarroi total, une tristesse infinie (que l’on comprend facilement, bien sûr). « Pourquoi mon mari ne me fait-il pas un signe ? » ; « Pourquoi mon enfant ne se manifeste-t-il pas ? » ; « Pourquoi les autres ont-ils des signes et pas moi ? » ;  « Cela veut-il dire qu’il n’y a rien après la mort ? »

Rassurez-vous, il y a bel et bien une vie après la mort et un au-delà et une possibilité pour nos défunts de se manifester à nous. Les signes que nous envoient les personnes défuntes sont de plusieurs ordres mais ce n’est pas le sujet de cet article, nous en reparlerons…

Pourquoi donc alors certaines personnes reçoivent-elles des signes et d’autres pas ? Quelle est donc cette injustice qui semble frapper certains d’entre nous ?

Rassurez-vous une fois encore, il n’y a aucune injustice et tout ce qui se passe (ou ne se passe pas) a une raison d’être. L’au-delà a ses « règles », sa « façon de fonctionner » et si nous ne recevons pas un signe lorsque nous le demandons, il y a forcément une raison qui est toujours dictée par la sagesse. La première chose à faire est d’accepter qu’il en soit ainsi momentanément (ce n’est pas parce que l’on ne reçoit pas de signe lorsqu’on en demande que l’on n’en aura jamais…).

Venons-en donc aux raisons pour lesquelles nous ne recevons pas de signe… En voici quelques-unes mais cette liste n’est pas exhaustive :

1°) Tout simplement parce que nous ne voyons pas le signe qui nous est envoyé. Il faut savoir que les personnes décédées, n’ayant plus de corps physique, ont très difficile de se manifester de façon ostensible. Elles choisissent donc des signes plus « subtils » (nous en reparlerons). A ce propos, je me souviens que mon frère Etienne me disait un jour à propos des signes qu’il me faisait : « Je déplace parfois des objets mais tu ne le vois pas ». Vous voyez ? Il faut être très attentif et même moi qui suis aguerrie aux signes de l’au-delà, et bien, je ne vois pas tous les signes  que mon frère m’envoie par exemple.

2°) Dans le cas d’une personne morte d’une longue maladie, il faut savoir que chaque personne décédée de cette façon doit lors de son arrivée dans l’au-delà « régénérer » ses énergies qui ont été très perturbées. Cela prend du temps avant qu’elle soit apte à faire un signe (on compte en général six mois de notre temps terrestre, mais rappelons-le, il n’y a aucune généralité dans l’au-delà, tout se passe au cas par cas, et certaines personnes peuvent régénérer leurs énergies plus vite que d’autres, bien entendu). Lors de son arrivée dans l’au-delà, la personne morte de maladie est prise en charge et « conduite » dans ce que l’on pourrait appeler ici-bas un « hôpital » où d’autres âmes vont s’occuper d’elle pendant un certain temps…

3°) Parfois, il n’est pas bon pour notre propre évolution du moment de recevoir un signe d’une personne aimée. Cette épreuve du deuil, si terrible soit-elle,  doit en principe être vécue, acceptée et dépassée afin que nous évoluions vers plus de sagesse et parfois, si nous recevons un signe, nous risquons de stagner, de nous accrocher à ces éventuels signes et d’en devenir dépendants et donc au final de ne plus progresser, car, rappelons-nous, nous sommes incarnés pour nous améliorer sans cesse et nous avons choisi de vivre certaines épreuves, parfois très difficiles comme celle de la mort d’un proche. Nos guides veillent sans cesse à favoriser notre évolution et s’ils jugent qu’il n’est pas opportun qu’un proche nous fasse un signe, celui-ci sera invité à ne pas en faire… jusqu’à ce que nous comprenions et acceptions l’épreuve et jusqu’à ce que nous lâchions prise. Alors, sans doute, au moment où nous nous y attendrons le moins, un joli signe viendra nous « récompenser » pour notre épreuve réussie.

porte au-delà.jpg

4°) La personne qui vient de mourir doit en principe se détacher assez rapidement du plan terrestre pour continuer son périple dans l’au-delà (ce que beaucoup font relativement facilement). Certains esprits y rechignent un peu et sont tentés de se rapprocher de ce plan où ils n’ont désormais plus leur place, ils s’accrochent à leur vie d’avant (à leurs possessions matérielles, à leurs richesses, à leur maison) ou à leurs proches dont ils sentent le désarroi et ils veulent leur prouver qu’ils sont toujours vivants, ils oscillent un peu entre les deux plans. Ce n’est pas non plus une bonne chose pour ces âmes que de rester tout le temps trop proches du plan terrestre, elles doivent continuer leur route et dans ce cas, leurs propres guides leur conseillent fortement (toujours en douceur) de ne pas faire de signe jusqu’à ce qu’ils soient eux-mêmes suffisamment détachés du plan matériel (eh oui, le travail sur soi continue dans l’au-delà)…..

Voilà donc quelques raisons pour lesquelles parfois, malgré nos prières et nos demandes, nous ne recevons pas de signe de nos chers disparus. Il y en a sans doute d’autres, bien sûr. Il ne faut cependant pas désespérer si vous ne recevez pas un signe dans l’immédiat, continuez à parler à vos proches dans l’au-delà et continuez à leur envoyer des pensées positives, de la force pour qu’ils continuent eux aussi leur parcours vers la Lumière. Et rappelez-vous ce que nous disions plus haut, il y a toujours une raison pour que nous ne recevions pas dans l’immédiat ce que nous demandons. Si nous ne le savons pas, notre âme, elle, le sait !

Marie-Hélène DOURTE

 

source:http://lesvoiesdelasagesse.